Immobilier : les quatre mesures phares du Plan de relance pour la construction

le
8
Generic: house, home, real estate, to build, home loan, home owner, rent, calculator, price, immo, immobilier , Having a new house, architectural floor plans tale/shutterstock.com
Generic: house, home, real estate, to build, home loan, home owner, rent, calculator, price, immo, immobilier , Having a new house, architectural floor plans tale/shutterstock.com

(Relaxnews) - Annoncées l'été dernier, ces mesures entrent en vigueur ce mercredi 1er octobre.

- Le prêt à taux zéro est renforcé
Accordé aux primo-accédant, les conditions d'attributions ont été modifiées. Dorénavant, les plafonds de ressources qui déterminaient l'attribution ou non du prêt sont relevés dans les zones peu et moyennement tendues. Aussi, la durée du prêt peut être plus longue en fonction des ressources. De plus, la durée du remboursement différé est allongée. Enfin, le montant du prêt est augmenté dans les zones moins tendues.

- Les nouvelles zones A, B et C
Ce classement permet de fixer des plafonds de prix et les conditions pour accéder aux prêts aidés par l'État, comme le prêt à taux zéro par exemple, pour accéder à la propriété, mais aussi de plafonner les loyers pour les investisseurs voulant bénéficier d'aides fiscales.

Ces nouvelles zones sont au nombre de 5 :

  • Zone A bis : Paris et 29 communes de la petite couronne
  • Zone A : Partie agglomérée de l'Île-de-France, la Côte d'Azur et la partie française de l'agglomération genevoise
  • Zone B1 : Les agglomérations de plus de 250 000 habitants, la grande couronne parisienne, les villes couteuses comme Saint-Malo, La Rochelle, Bayonne, Chambéry, Cluses, Annecy, mais aussi la Corse, les départements d'Outre-Mer et les autres îles.
  • Zone B2 : Les communes de plus de 50 000 habitants et les franges de zone B1
  • Zone C : Elle concerne le reste du territoire

1.200 communes sont reclassées, soit 10 millions d'habitants.


- Le Prêt Accession Sociale s'élargit
Les plafonds de ressources des primo-accédants pour bénéficier de la garantie de l'Etat sur un prêt sont relevés.

- Harmonisation des conditions de production de logement intermédiaire
Dorénavant, les dispositifs qui accompagnent la production de logements intermédiaires seront accordés pour des plafonds de ressources, de loyer et de prix en accession identiques.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lio3 le jeudi 2 oct 2014 à 12:32

    En fait moi je parle d'immobilier d'investissement, le particulier aura un actif en baisse de 40-50% dans 20 ans mais aura au moins gagner le prix de son loyer, ce qui est une petite consolation...moi je prefere ma liberte et mon pouvoir d achat que de me rendre l'esclave de mon bien. Oui il aura perdu en valeur absolue mais si il veut s agrandir il achetera plus grand moins cher.

  • M1945416 le jeudi 2 oct 2014 à 11:23

    on avait vu un super appart, 10 000€ de plus que ce qu'on pensait mettre, alors on fait quoi, on continu de payer un loyer(a moins de squatter ), que le prix baisse ? on trouve autre chose ? et ben ils nous est passé sous le nez, et on a pas trouvé mieux... alors bon, les produits de qualités trouvent preneurs

  • ansquerd le jeudi 2 oct 2014 à 10:15

    M1945... il n'y a presque plus que des ventes contraintes aujourd'hui (décès, mutation, divorce). Bien sûr qu'il y aura des perdants, mais comme il y a eu des gagnants... Y compris dans les grandes villes et en région parisienne, l'arrivée des papys boomers à la retraite va peser sur les souhaits de vendre pour se déplacer vers la province ou continuer à assurer un train de vie. Les offres de viagers redeviennent à la mode parce que les prix sont trop hauts. C'est l'acheteur qui a la main...

  • M1945416 le jeudi 2 oct 2014 à 08:15

    lio3 , admettons vous avez acheté un appart à 400 000 € , donc d'après vos dires vous seriez d'accord pour le revendre 200 000€ ??? non?

  • SaasFee le jeudi 2 oct 2014 à 05:06

    La seule solution serait d'envoyer au fond du trou les prix du foncier. Prix totalement artificiels et anormalement hauts dans un pays comme la France. Mais c est tellement confortable de degager de copieuses PV et taxes divers pour les collectivites locales /l etat. Lamentables politiques courts termistes qui se croient plus malins que le peuple.

  • lio3 le jeudi 2 oct 2014 à 00:57

    Les taux bas a 2.5 ou 2 ou meme 1 c'est pas ce qui relancera une demande dans un marche en bulle exhuberante...On a vu le Japon offrir des taux d'intereta 0.1% depuis 1997 sans relancer sa demande interieure et pourtant les prix avaient deja ete divise par 3 entre 1990 et 2000. Compte tenue de la demographie Francaise on aura certainement un coussin de securite mais une baisse de 40-50% en capitale est prevue. Seule la dynamique de prix et son elasticite permettra une sortie de crise.

  • CHAKHO le mercredi 1 oct 2014 à 22:04

    Doper la demande n'est pas une solution. Il faut augmenter l'offre pour faire baisser les prix

  • olivie91 le mercredi 1 oct 2014 à 19:04

    Hum ils ont oublié de dire que Lyon et Villeurbanne passaient en zone À. Plutôt Bon pour les acheteurs et la vente du neuf. Si les promoteurs savent argumenter.Avec des prêts complémentaires aà 2,5% sur20ans c donné.