Immobilier : les propositions des candidats à la primaire de la droite

le
1

À quelques semaines de la primaire de la droite et du centre, nous avons interrogé les sept candidats pour connaître leur programme politique en matière de logement. Immobilier, construction, urbanisme, fiscalité…voici leurs réponses.

Encadrement des loyers et des honoraires de location, modification des rapports locatifs dans le parc privé, création d’un bail type …la loi Alur ne fait pas l’unanimité. Elle a aussi créé un Conseil national de la transaction et de la gestion immobilière (CNTGI) et une commission de contrôle des professionnels de l’immobilier doit voir le jour. Elle a par ailleurs mis en place l’encadrement des loyers à Paris, un sujet qui cristallise les réactions. Pourtant, le gouvernement persiste et signe puisqu’Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement, a annoncé sa volonté de l’étendre à l’Ile-de-France à l’horizon 2018. Sur ce point, les candidats à la primaire sont assez unanimes, considérant cette politique inefficace, et se prononcent pour l’abroger.

»» Découvrez aussi le: Comparateur des programmes des candidats à la primaire de la droite.

De la relance de l’accession au statut fiscal

Côté fiscalité, si tous les interrogés estiment que le logement est trop taxé, les pistes pour en réduire le poids sont diverses. Certains comme Bruno Le Maire préconisent la baisse des frais de notaire, une TVA réduite pour les primo-accédants, d’autres comme Nicolas Sarkozy souhaitent relancer l’accession à la propriété par une garantie de l’Etat pour réduire les exigences d’apport personnel. De son côté, Alain Juppé considère qu’il faut sécuriser le propriétaire bailleur en instaurant un statut fiscal du bailleur privé et favoriser les aides à la pierre plutôt qu’à la personne. François Fillon milite pour la baisse des droits de mutation à titre onéreux, et un retour à l’exonération des plus-values après 15 ans (retrouvez comment s’exonérer des plus-value). Jean-François Copé veut supprimer les droits de succession jusqu’à 400.000 euros. Nathalie Kosciusko Morizet s’engage à mettre en place un vaste programme de revente des logements sociaux et la refonte du Prêt à taux zéro. Quant à Jean-Frédéric Poisson, il veut favoriser l’accession sociale et ne pas réserver au parc HLM le monopole de l’action sociale. Construction, urbanisme, réforme de la loi SRU, logements sociaux, découvrez les orientations des candidats. Des engagements bien… instructifs.

Découvrez les différentes position des candidats avec Explorimmo:

Politique du Logement: Le programme de Nicolas Sarkozy

Politique du Logement: Le programme de Alain Juppé

Politique du logement: le programme de Bruno Le Maire

Politique du logement: le programme de François Fillon

Politique du logement: le programme de Nathalie Kosciusko Morizet

Politique du logement: le programme de Jean-François Copé

Politique du logement: le programme de Jean—Frédéric Poisson

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marcsim5 il y a 12 mois

    les politiques ont toujours profité de l'immobilier....l'inverse est une utopie.