Immobilier : les prix résistent en Île-de-France

le
0
Copyrights here
Copyrights here

(lerevenu.com) - Au deuxième trimestre dernier, 34 800 logements ont été vendus, neuf et ancien confondus, soit une baisse de 21% par rapport au deuxième trimestre 2011, constatent les notaires de Paris-Île-de-France. Ce recul n'épargne aucun segment du marché, le neuf comme l'ancien, les maisons comme les appartements et l'ensemble des départements de la région.

Néanmoins, la baisse des volumes n'a pas d'impact sur les prix, qui sont entrés dans une phase de stabilisation. Au deuxième trimestre, les prix ont globalement augmenté en un an au rythme de l'inflation. En Île-de-France, il fallait dépenser 5 520 euros par mètre carré pour devenir propriétaire d'un appartement ancien (+1,9% en un an) et 308 500 euros pour acquérir une maison ancienne (+1%). La variation annuelle des prix demeure plus forte pour les appartements anciens dans Paris (+2,5%) et dans les Hauts-de-Seine (+2,4%).

Après un semestre de baisse, les prix ont légèrement augmenté (1% en trois mois) au deuxième trimestre dans la capitale pour s'établir à 8 340 euros le mètre carré. «Les sept arrondissements dépassant 10 000 euros/m² sont situés au centre de Paris, excepté le IIe qui s'établit à 9 440 euros», précisent les notaires. Ajoutant : «Le VIe, le plus onéreux, dépasse les 13 000 euros le mètre carré, tandis que les XIXe et XXe se situent sous la barre des 7 000 euros.»

Ce mouvement va se maintenir en septembre, selon leurs projections, où le prix de vente devrait atteindre un nouveau record à 8 570 euros le mètre carré. Un léger reflux devrait suivre qui ramènerait, à fin octobre, le prix de vente autour de 8 530 euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant