Immobilier : les prix font de la résistance malgré la chute des ventes en Ile-de-France

le
14
Phillip Minnis/shutterstock.com
Phillip Minnis/shutterstock.com

(Relaxnews) - Malgré un repli de 21 à 22% des ventes des logements anciens en Ile-de-France par rapport aux deux dernières années, les prix restent stables, n'évoluant que très faiblement durant la période de mai à juillet, annoncent les notaires de Paris Ile-de-France ce mardi 2 octobre.

Au cours de la période de mai à juillet, sur un an, les prix au mètre carré n'ont progressé que de 1% pour les appartements anciens, tandis que les maisons anciennes affichent le même niveau qu'en 2011, à 311.200¤ en moyenne.

Concrètement, pour les appartements anciens, le mètre carré coûte 4.420¤ en petite couronne et 3.110¤ en grande couronne.

Paris n'échappe pas davantage à la règle, avec un tarif qui oscille autour de 8.350¤ depuis l'automne 2011. Pour la période de mai à juillet, le prix moyen est de 8.410¤. Cela dit, les avant-contrats des notaires relèvent une légère hausse des prix au cours des deux prochains mois.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • y.tiruz le mercredi 3 oct 2012 à 10:18

    Immobilier : nouveau record à Paris, 8.410 euros le m²Challenges.fr - ‎Il y a 16 heures ‎La Chambre des notaires Paris-Ile-de-France estime que les prix des appartements parisiens dans l'ancien ont encore augmenté en septembre. Les prix des logements anciens à Paris ont battu un nouveau record à 8.410 ...

  • M1945416 le mercredi 3 oct 2012 à 08:52

    un propriétaire qui a acheté son bien 200 000 (sans le crédit , frais, rénovation, ext) , va pas le vendre 25% - cher(sauf cas de force majeur) , autant rester locataire dans ce cas....

  • c.chamb le mardi 2 oct 2012 à 18:38

    Taxer, Taxer, Taxer...gloire reconnue aux valeurs refuges et travail au noir; les petits possédants obscurs et les gros travailleurs loin des 35 h surviveront; les autres respectueux qui prient St Martin, que feront-ils quand le kilo de patates sera à 100 euros ?

  • c.chamb le mardi 2 oct 2012 à 18:20

    suite : ce qui est rare est cher.

  • c.chamb le mardi 2 oct 2012 à 18:18

    Facile à comprendre : la fiscalité amène une baisse en volume de l'offre, le volume en demande est croissant: rapport offre/demande déséquilibré : donc hausse des prix !

  • M2941863 le mardi 2 oct 2012 à 17:43

    Par contre, que les agences immo ferment, c'est parfait ! Quand elles prendront conscience de ce qu'elles prennent sur la vente d'une maison ou d'un appart ...alors elles se contenteront de quelques milliers d'euros pour le peu de "travail" fourni... Internet et les sites Particuliers à Particuliers ou Leboncoin.fr ne sont pas fait pour les chiens !

  • M2941863 le mardi 2 oct 2012 à 17:40

    Je rigole ! Celui qui vend est propriétaire de son appart ou de sa maison, donc n'a aucune obligation de vendre de suite, donc il attend, et donc ne baissera pas son prix car il connait bien le prix de son bien immo. Alors tous ces espoirs sont vains et bien inutiles... L'immo est la SEULE VALEUR qui de tout temps a fallut le coup.

  • mfouche2 le mardi 2 oct 2012 à 16:55

    On parie ? avec un effondrement des ventes de -25 à -40% selon les régions , d'après vous combien de temps les prix vont ils résister ? et de combien vont ils chuter ?

  • M3507919 le mardi 2 oct 2012 à 16:34

    Ben en tt cas, les beaux apparts pas chers...je n'en vois pas beaucoup dans paris

  • doussine le mardi 2 oct 2012 à 16:25

    ca ressemble à un changement de paradigme. Le pic est à peine passé apres plus de 12 ans de hausse, il faut laisser le temps aux agents qui font le marché d'intégrer l'info.