Immobilier: les prix devraient résister en 2014

le
9
Il n'y a pas eu d'effondrement des ventes de logements ni des prix cette année. Et les crédits sont restés peu chers. Globalement, l'immobilier tient bon en France. Et cela devrait durer en 2014 selon l'Observatoire du crédit immobilier de meilleurtaux.

Les prédictions les plus noires ne se sont pas réalisées. Les prix des logements résistent, même s'ils paraissent toujours hors de portée à certains acheteurs. Selon le courtier en crédit meilleurtaux, les prix dans l'ancien n'auront finalement reculé que de 1 à 2% en 2013 en France. «C'est une érosion légère des prix, il n'y a pas de décrochage» explique Hervé Hatt, le président de meilleurtaux.

Alors que certains observateurs estimaient les prix surévalués de 30%, le marché immobilier tient bon. «On peut estimer que les ingrédients d'une bulle sont réunis, mais elle n'éclate pas. Il existe des bulles qui sont durables, c'est le cas pour l'immobilier français» indique Alexandre Mirlicourtois, directeur de la prévision chez Xerfi, qui prévoit un effritement des prix de 1,7% en 2014 pour les logements anciens. Selon lui, «tant que les jeunes sont prêts à acheter au prix actuel grâce aux conditions de crédit, la bulle tient».

La perte du AAA de la France n'y a rien changé

Aujourd'hui, les acquéreurs profitent de taux de crédit immobilier très favorables. La perte du AAA de la France n'y a rien changé. La moyenne des emprunteurs obtient un crédit à 3,38% sur vingt ans selon meilleurtaux. Et les taux devraient continuer à rester attractifs pour les acquéreurs l'an prochain. «On peut emprunter plus avec le même apport ou les mêmes revenus qu'en 2012» calcule meilleurtaux. L'apport médian est, selon le courtier, de 17.000 euros. Ce qui signifie que la moitié de ceux qui empruntent ont un apport personnel de plus de 17.000 euros et l'autre moitié de moins de 17.000 euros.

Dans les dossiers du courtier, l'achat médian s'élève à 223.000 euros et est fait par un couple qui gagne 3700 euros net par mois. «La moitié de ceux qui achètent gagnent moins que cela. Beaucoup de banques ont mis en place des mesures de soutien pour les jeunes qui achètent pour la première fois, par exemple en allongeant les durées de crédit» remarque Hervé Hatt.

Le Duflot rebaptisé «Duflop»

Meilleurtaux table sur 650.000 à 680.000 transactions dans l'ancien cette année (contre 702.000 l'an dernier). En 2014, le cabinet Xerfi prévoit 700.000 transactions dans l'ancien et 320.000 dans le neuf. Tout en pointant une tendance inquiétante pour l'emploi dans le bâtiment et l'offre de logements neufs: les demandes de permis de construire, qui feront les chantiers de demain, sont en chute libre. «Les promoteurs appuient très fort sur le frein» résume Alexandre Mirlicourtois.

Le tableau globalement positif de l'Observatoire du crédit immobilier cache aussi de sévères décrochages. Dans le neuf, les investisseurs locatifs se font rares, le Duflot étant rebaptisé cavalièrement par certains «Duflop». Autres points noirs: le marché des résidences secondaires est toujours en berne et, dans les régions où l'emploi fait le plus défaut, les ventes immobilières ne se font plus du tout.

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Urfee le mardi 3 déc 2013 à 15:17

    Investir pour acheter un bien immobilier locatif . . . mais, il faut pas être bien !!! Quand on regarde la taxation des propriétaires, les avantages faits aux locataires, les lois Dufflot pénalisant les investisseurs, la rétroactivité possible des lois . . . un placement dans l'immobilier a un rendement négatif !!! jusqu'à quand ?

  • q2lamrd le jeudi 28 nov 2013 à 17:25

    N'importe quoi comme d'hab. Du vent pour racoller les hésitants. Il n'y a qu'à comparer les prix demandés fin 2012, pour des biens toujours invendus, aux prix auxquels ils sont proposés aujourd'hui, jusqu'à 30% inférieurs dans certains départements, et toujours " à la vente" ...

  • M3567571 le jeudi 28 nov 2013 à 15:21

    la baisse arrivera tot au tard, car l'immobilier Français et sur estimé, en plus la conjoncture ne permettra pas une augmentation de prix.

  • dlabore le jeudi 28 nov 2013 à 10:41

    Encore un qui regarde le marche de paris centre,qu'il'jette un oei chez les ai, prix en baisse partout!!!!!

  • imozen le jeudi 28 nov 2013 à 10:25

    Marché Achat résidence principale : comment les prix pourraient -ils résister quand les revenus stagnent et que l'incertitude de sa situation professionnelle augmente ?Marché investissement locatif : Duflot note japonaise de l'hémisphère sud a fait fuir les investisseurs. Aucune chance que ça reparte !

  • 422424mp le jeudi 28 nov 2013 à 10:05

    L'Espagne compte 700 000 logements invendus, vs un stock de 100 000 en FRance...C'est pas vraiment comparable.

  • finkbro1 le jeudi 28 nov 2013 à 00:16

    ils oublient juste de dire que le nombre de chomeur gonfle et n ont donc plus accé au crédit, et que les cadres se detournent de l immobilier, mais a part ça, tout va pour le mieux dans l immobilier, endettez vous pendant 40 ans :) pas de problème, ils disaient pareil en espagne ...

  • t.titou le mercredi 27 nov 2013 à 21:17

    Les jeunes sont prets a achete! Mdr

  • supersum le mercredi 27 nov 2013 à 20:46

    Flop Flop Flop La Duflop