Immobilier : les plus-values seront non taxées après 30 ans

le
0
INFO LE FIGARO - Le gouvernement et les députés de la majorité emmenés par Gilles Carrez, le rapporteur UMP du Budget, ont trouvé un accord pour rétablir des abattements sur les plus-values immobilières.

Selon les informations du Figaro, le gouvernement et les députés de la majorité emmenés par Gilles Carrez, le rapporteur UMP du Budget, ont trouvé lundi un accord pour rétablir des abattements sur les plus-values immobilières. Selon cet accord, les plus-values issues de la vente de résidences secondaires et d'investissement locatif seront exonérées au bout de 30 ans de détention. Et des abattements, montant en puissance avec le temps, s'appliqueront après cinq ans de détention.

A la demande des députés, le gouvernement a donc accepté d'assouplir le plan d'austérité qui supprimait tout abattement sur la plus-value. Pour financer cet assouplissement, le régime du bénéfice mondial consolidé, qui bénéficie à de grandes entreprises comme Total ou Vivendi, pourrait être supprimé dès cette année. L'idée d'imposer davantage les brevets a été abandonnée.

Enfin, Bercy n'est pas défavorable à l'instauration d'une taxe sur les hôtels voulue par Gilles Carrez. Les députés se prononceront mardi soir en séance sur toutes ces mesures

LIRE AUSSI :

» Trois questions sur les nouvelles taxes immobilières

» L'Assemblée engage la bataille des niches fiscales

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant