Immobilier : les particuliers délaissent l'investissement locatif

le
6
Immobilier : les particuliers délaissent l'investissement locatif
Immobilier : les particuliers délaissent l'investissement locatif

Au troisième trimestre 2013, l'achat de logements anciens par des particuliers qui veulent les louer a reculé de 5,8 %, par rapport à l'année précédente, souligne le Figaro, citant une enquête réalisée par le réseau d'agences Century 21. Le projet de loi Alur (accès au logement et urbanisme rénové) porté par la ministre du Logement, Cécile Duflot, pourrait expliquer cette tendance à la diminution des investissements locatifs par les Français. C'est en tout cas ce qu'affirme Laurent Vimont, président de Century 21 France, interrogé par le Figaro, qui estime que «Cécile Duflot a rompu la confiance, véritable moteur du marché».

Le projet de loi de la ministre porte sur l'encadrement des loyers et d'autres mesures contraignantes qui, selon certains experts, décourageraient les bailleurs à louer leur bien.

«Le projet de loi favorise clairement les locataires»

Depuis 2012, Century 21 estime que 81.000 logements n'ont pas trouvé preneur dans l'ancien. A Paris et en Ile-de France, la situation serait encore plus alarmante puisque depuis janvier 2013, la part des investisseurs particuliers aurait chuté de 11% en moyenne. Tour à tour, la Fnaim (Fédération nationale de l'immobilier), l'Union nationale de la propriété immobilière et des associations de propriétaires, ont dénoncé un projet de loi qui risque selon eux d'aggraver le manque de logements en France.

La pénurie de logements est en effet une menace bien réelle, surtout en Ile-de-France. Pierre B., petit propriétaire en région parisienne est lui aussi inquiet : «Pour l'instant, ce n'est qu'un projet de loi. Mais c'est évident que s'il était voté en l'état, ça ne m'inciterait pas à faire d'autres investissements locatifs. Les propositions formulées par Cécile Duflot favorisent clairement les locataires. En tant que propriétaire, j'ai un crédit à rembourser. Mais comment faire si les charges augmentent et pas les loyers ?», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • er3dw le dimanche 13 oct 2013 à 19:41

    il faut être fou pour acheter de l'immobilier actuellement

  • am013 le lundi 30 sept 2013 à 18:57

    Au lieu de dénoncer des mesures qui sont finalement approuvé, les corporations comme al FNAIM et autres feraient de monter au créneau plus sérieusement, à moins qu'ils ne fassent semblant de se plaindre tout en négociant des avantages et garanties pour leurs activités.

  • moinesol le lundi 30 sept 2013 à 18:55

    On a besoin de construction pas d'acheteurs de logement ancien il y en a plus que nécessaire.Le problème de la baisse des ventes c'est la hauteur des prix. Si la France veut être compétitive il faut des investisseurs en action pas en immobilier construit.La baisse des loyers est obligatoire vu que le pouvoir d'achat immobilier baisse. (baisse des APL, baisse des aides familiales, hausse des impôts et salaire en berne.

  • lenip le lundi 30 sept 2013 à 18:08

    comment vont ils faire pour construire les logements qu ils ont promis si les ventes chutes !!!

  • ETIHAD le lundi 30 sept 2013 à 16:27

    Moins de vente = normal, les gens ne sont pas tentés de vendre à cause de l'augmentation des impôts sur les plus-values, entretien de la rareté, donc prix qui monte.Moins d'investissement locatif : souhaite-elle (Duflot) qu'ont encadre son salaire comme elle souhaite encadrer les loyers ?

  • M4841131 le lundi 30 sept 2013 à 16:16

    moins de vente, moins de construction, moins de pollution, elle doit être contente , la bu.rne