Immobilier : les notaires prévoient une baisse des prix en 2013

le
22
DogGroup/Shutterstock.com
DogGroup/Shutterstock.com

(Relaxnews) - Le site immobilier notarial Immonot.com publie lundi 28 janvier son enquête pour les deux derniers mois de 2012. Son constat : une érosion des prix de l'immobilier qui devrait se prolonger en 2013. Mais avec des nuances en fonction des secteurs, d'après les notaires interrogés.

Fin décembre dernier, 74% des notaires interrogés par Immonot.com prévoient une baisse des prix de l'immobilier. Mais selon cette enquête dont les résultats ont été annoncés ce lundi, les réponses demeurent assez partagées, "comme s'il existait une France à deux vitesses".

Ainsi, la majorité des professionnels qui observent une baisse des prix conseillent de revendre son bien avant d'en acheter un autre. Mais ils restent tout de même 25% à se prononcer pour un achat avant de revendre.

La raison : dans les grandes villes et dans les quartiers périphériques prisés, la tendance à la baisse n'a pas encore opéré. Les prix restent stables, voire parfois en légère hausse. Reste qu'en dehors de ces secteurs, les volumes des transactions dégringolent. Et les prix aussi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • abalest1 le mercredi 30 jan 2013 à 22:13

    Oui comme chaque année depuis 10 ans déjà. Comme le temps passe.

  • danapoin le mardi 29 jan 2013 à 17:39

    Les notaires sont comme les agences immo, ils ont du voir çà dans leurs boules ... LOL

  • frk987 le mardi 29 jan 2013 à 11:08

    Une fiscalité démente a des effets encore plus pervers. Lorsque le BTP sera au point mort, peut-être que nos génies socialos comprendront le problème, et encore...........

  • mfouche2 le mardi 29 jan 2013 à 10:40

    ils sont perspicaces !

  • supersum le mardi 29 jan 2013 à 10:38

    Quand les gens achètent chinois on voit très bien ou est leur juste prix, soit le moins cher possible, sauf que la construction a un cout de plus en plus élevé, les terrains ne sont pas extensibles dans certaines communes et au prix du carburant, l'état taxe de plus en plus fort, et les prix devrait baisser ? La seule chose que l'on obtient c'est un effondrement du BTP et un blocage des transactions

  • loco93 le mardi 29 jan 2013 à 10:31

    Cette soit disante demande est soit disante forte, mais comment vont faire tous ces gens pour acheter si les prix sont trop hauts? le budget de ces gens n'est pas illimité me semble t'il et surtout en période de crise. Il y'a peut etre de la demande mais au juste prix. Qui ne reve pas d'habiter par exemple en centre ville? mais pas à n'importe quel prix, au juste prix et encore plus bas lorsque l'effet mode proprio sera passer, lorsque le risque de devenir un vrai pigeon entre dans les concience

  • supersum le mardi 29 jan 2013 à 10:18

    ça fait bien 5 ans qu'ils prédisent une baisse, les bailleurs privés se tirent, Duflot est à la ramasse, les entreprises du BTP cessent de construire, la natalité explose, ou vont donc loger tous ces gens sans acheter.

  • jbany le mardi 29 jan 2013 à 09:57

    Tant qu'on pourra trouver un locataire pour 9 m2 à 5000 euros/an hors charge il sera tentant d'acheter. Les intérêts sont plus que financés par le locataire. Pour peu que fiscalement on y soit encouragé...

  • loco93 le mardi 29 jan 2013 à 09:54

    Il y'a aussi ceux qui pensent que les prix baisseront depuis peu et si ces gens là ont raison, 20 à 30 % de baisse à horizon 5 ans peut représenter jusqu'à 130kEur pour un bien de 450kE. Le prix des terrains peut par contre significativement baisser; en zone tendue, ce sont les terrains qui font le prix et non le bâti! l'immo c'est comme la bourse, on l’achète au plus bas, ça monte et ça descend sauf que les cycles sont plus longs...

  • freddooo le mardi 29 jan 2013 à 09:47

    les prix montent en secteurs recherchés,les biens banals et sans intérêts trouvent plus difficilement preneur et leur prix baissent. je ne vois pas où il y a une crise c'est la loi du marché depuis toujours. Ceux qui ont acheté des biens sans intérêt surcotés par des hausses de prix tirés par les biens recherchés, ont joué au plus malin et vont probablement perdre. tout cela est juste logique.