Immobilier : les investisseurs " verdissent" leurs attentes

le
0
(NEWSManagers.com) - Un sondage sur le développement durable effectué par le gestionnaire allemand Union Investment (banques populaires) auprès de 172 investisseurs dans l'immobilier en Allemagne, en France et au Royaume-Uni montre que les personnes interrogées ont élargi l'assise de leurs activités durables. Les stratégies " vertes" ne se focalisent plus sur un immeuble particulier mais sur l'ensemble du portefeuille et concernent l'ensemble de la chaîne de valeur, en intégrant les utilisateurs et les prestataires de services.
A titre d'exemple, Union indique que 34 % des investisseurs contactés, contre 25 % il y a six mois, constituent un ensemble de données de base (consommation finale d'énergie, coûts d'entretien sur l'ensemble du cycle de vie, production de déchets) des immeubles à l'échelon de l'ensemble du portefeuille. Pour 34 % également, le développement durable a été intégré dans la stratégie de responsabilité sociale de l'entreprise.

L'enquête a aussi mis en évidence que les investisseurs français et britanniques déploient une plus grande activité que les allemands en matière d'investissements immobiliers durables, les " baux verts" ayant notamment beaucoup gagné en popularité en France.

En moyenne, 65 % des professionnels de l'immobilier interrogés considèrent que le comportement des utilisateurs influence de manière décisive le bilan écologique d'un immeuble. Mais ils ne sont que 52 % de cet avis en Allemagne, contre 72 % en France et 77 % au Royaume-Uni.
Il faut noter enfin que seulement moins de 20 % des investisseurs estiment disposer dans leur pays de critères sans ambigüité pour déterminer qu'un immeuble peut être considéré comme durable.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant