Immobilier : les intentions d'achat des Français au plus bas depuis un an et demi

le
2
RTimages/shutterstock.com
RTimages/shutterstock.com

(Relaxnews) - Seuls 27% de Français envisagent de concrétiser un projet immobilier dans les prochains mois, révèle le baromètre semestriel Explorimmo/Ifop mercredi 20 février. C'est le niveau d'intentions d'achat le plus bas depuis 18 mois.

Moins nombreux à espérer passer à la concrétisation d'un projet immobilier, les Français ont aussi révisé à la baisse leur budget, dont la moyenne se situe à 192.000 euros, contre 213.000 euros en octobre 2012. Même décision pour le montant de l'apport personnel, qui passe de 93.000 euros à 83.000 euros.

Les critères des biens recherchés commencent aussi à être revus par les consommateurs. La proportion de Français à la recherche d'une maison est en baisse de sept points, pour se situer à 41%. À l'inverse, 36% de sondés veulent dénicher l'appartement de leurs rêves (+6 points).

À l'heure des difficultés économiques, la pierre s'affirme plus que jamais comme un placement refuge. Les Français veulent avant tout bien sûr changer de résidence principale (52%), mais ils sont de plus en plus nombreux à vouloir investir dans l'immobilier (23% contre 16% en janvier 2012).

Cette étude a été réalisée du 23 au 28 janvier 2013 auprès d'un échantillon de 1.005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

bc/ls

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl le mercredi 20 fév 2013 à 15:03

    En dehors de l'acquisition de leur résidence principale qui un investissement fondamental, il semble, selon ce sondage, que les français conservent leur illusion sur l'immobilier placement. Nous sommes loin du peuple d'entrepreneur qui serait souhaitable pour redresser l'économie...

  • M9455348 le mercredi 20 fév 2013 à 13:03

    27% de français envisagent de concrétiser un projet immobilier dans les prochaines mois.... mais biensur..cela fait tout de meme 1/4 de la population soit 15 millions de français. journaliste, vérifier vos informations avant de poster des anêries pareils