Immobilier : les Français accusent les banques de bloquer le marché

le
11

Les Français considèrent que les banques, moins prêteuses, sont l'une des principales responsables du blocage du marché immobilier, selon un sondage réalisé pour le réseau Orpi. Le nombre de logements vendus a encore reculé de 10,5 % depuis janvier.

Le marché immobilier est toujours quasiment bloqué. Les ventes de logements ont reculé de 10,5 % dans le réseau Orpi depuis le début de l'année. Dans le même temps, les délais de vente s'allongent et il faut désormais plus de 100 jours pour vendre un logement. Pourtant paradoxalement, les prix se maintiennent toujours, et ont symboliquement grimpé de 0,5 % en huit mois. Mais, cette tendance est trompeuse et masque d'importantes baisses notamment dans certaines des plus grandes villes de France, comme Lille (-6 %), Marseille (-4 %), Toulouse (-1,6 %) ou encore Strasbourg (-1 %). A Lyon en revanche, le marché résiste mieux (+1 %).

Pour les Français interrogés par Ipsos pour Orpi (1), il n'y a pas de doute les banques, moins prêteuses, sont l'une des principales responsables du blocage du marché. Car leur pouvoir est important. Aux yeux de près d'un sondé sur deux (49 %), elles sont «l'acteur qui a le plus d'influence» sur le marché de l'immobilier, loin devant le gouvernement (15 %), les agents immobiliers (15 %), les acheteurs (14 %) et les vendeurs (7 %), qui commencent à faire des efforts pour s'ajuster à la réalité du marché. Or, le problème est que ces établissements sont «de plus en plus exigeants et sélectifs dans l'attribution de crédits», pour près six Français sur dix (59 %), alors que les taux des crédits immobiliers sont tombés à 2,68 % en moyenne (hors assurance) au mois d'août, un niveau inconnu depuis environ 70 ans. «La donne a changé en quelques semestres pour les candidats à l'achat immobilier, auxquels les banques demandent un apport personnel plus conséquent, ce qui fait qu'un ménage éligible à un crédit de 200.000 euros il y a deux ans ne le sera peut-être plus aujourd'hui». constate Bernard Cadeau, président du réseau Orpi.

Résultat, près de la moitié des Français interrogés (45 %), estiment que les banques sont «les mieux positionnées pour débloquer le marché», là encore loin devant le gouvernement (34 %) ou les vendeurs (9 %). Les établissements bancaires soumis à de nouvelles règles internationales plus contraignantes pourront-ils dans les mois qui viennent être moins exigeants et sélectifs? Difficile à dire, même si les conditions d'emprunt devraient continuer à s'améliorer. La baisse des taux directeurs de la BCE annoncée jeudi 4 septembre devrait avoir un impact favorable sur les taux des crédits immobiliers. En octobre, ils pourraient même tomber à 2,6 % (hors assurance), selon l'économiste Michel Mouillart. Du jamais vu.

(1) Sondage réalisé par internet du 18 au 22 juillet, auprès d'un échantillon de 2012 personnes, représentatif de la population française. Le réseau d'agences a demandé aux clients ce qu'il faudrait faire pour débloquer le marché.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5805986 le mercredi 10 sept 2014 à 09:10

    L'immobilier en France est beaucoup trop cher, d'abord il a beaucoup augmenté en comparaison des revenus des accédants et il offre un rendement trop faible pour les investisseurs (les loyers sont liés au possibilités des locataires)

  • rjd01 le samedi 6 sept 2014 à 15:07

    exactement polo, rien à ajouter

  • sidelcr le samedi 6 sept 2014 à 11:39

    Si c'est trop cher , faîtes construire & vous allez vite comprendre .

  • polo5121 le samedi 6 sept 2014 à 09:36

    le principal blocage c'est les vendeurs qui refusent d'ouvrir les yeux et d'accepter la baisse du marché !

  • CHAKHO le samedi 6 sept 2014 à 03:04

    Les banques ont tout interet a vendre du credit. Si elles ne le font pas c'est que le risque est trop grand et les prix de l'immobilier sont surevalues

  • dwwd le vendredi 5 sept 2014 à 23:40

    Parmi tous ceux qui sont intervenus dans les messages précédents, qui a déjà acheté quelque chose ? Ou alors est ce une habitude de parler sans savoir ? Les banques bloquent le marché effectivement. Même lorsque la rentabilité est bonne et le produit bas, obtenir un prêt est difficile...

  • cracboui le vendredi 5 sept 2014 à 20:11

    c'est plutôt sain parce que ça va finir par faire baisser le prix de l'immobilier et par ricochet redonner du pouvoir d'achat! Le prix est trop élevé aujourd'hui par rapport à il y a 20 ans et comparé aux revenus actuels.

  • faites_c le vendredi 5 sept 2014 à 18:34

    Ce n'est pas une accusation mais la réalité du terrain : les banques ne voulant pas être mises en accusation demandent de telles garanties que c'est l'emprunteur qui renonce et pas la banque qui refuse! Et les taux risquent de tomber à moins de 2% hors assurance car plus personne ne veut de l'argent des banques dans les conditions où elles envisagent de prêter de l'argent!

  • M7487330 le vendredi 5 sept 2014 à 18:27

    n importe quoi, c'est trop cher point a la ligne

  • mfouche2 le vendredi 5 sept 2014 à 16:14

    Stupidité