Immobilier : les familles qui accèdent à la propriété dépassent moins souvent leur budget

le
0
Les familles qui deviennent propriétaires de leur résidence principale dépassent moins souvent leur budget initial et sont moins nombreuses à devoir faire des concessions par rapport à leur projet, selon une étude du Crédit Foncier publiée jeudi. (Geber86/Istock.com)
Les familles qui deviennent propriétaires de leur résidence principale dépassent moins souvent leur budget initial et sont moins nombreuses à devoir faire des concessions par rapport à leur projet, selon une étude du Crédit Foncier publiée jeudi. (Geber86/Istock.com)

(AFP) - Les familles qui deviennent propriétaires de leur résidence principale dépassent moins souvent leur budget initial et sont moins nombreuses à devoir faire des concessions par rapport à leur projet, selon une étude du Crédit Foncier publiée jeudi.

Au plan national, 70% de ces ménages en moyenne, ont réussi à acheter leur logement au terme d'une année de recherches, contre 67% en 2015 et 53% en 2014, selon la 3e édition de cette enquête sur "Le parcours d'acquisition de la résidence principale".

Parmi ces personnes, environ une sur cinq (21%, contre 23% en 2015 et 29% en 2014) disent avoir dépassé leur budget, en moyenne de 10% au regard de leur budget initial, précise la filiale de la banque BPCE.

Ce dépassement de budget a été financé par une augmentation de la durée (37%) ou des mensualités (31%) du prêt immobilier, le recours à l'épargne (33%) ou encore l'aide familiale don (14%) et prêt (9%).

"Ces indicateurs soulignent la fluidité retrouvée du marché immobilier", estime le Crédit Foncier.

Lors de l'achat immobilier, 44% des personnes interrogées disent avoir fait des concessions par rapport à leur projet de départ. Soit une proportion en très nette baisse, comparé à 2014 (61%).

Ces concessions ont principalement porté sur la taille du logement (34%) et l'éloignement géographique au regard de la zone souhaitée (32%).

Un ménage sur cinq a acquis un terrain ou un jardin plus petit qu'espéré (21%) ou renoncé à un parking (20%). Moins fréquentes, les concessions portant sur une cave (15%) ou l'exposition géographique du bien (14%).

En moyenne, 4,5 mois de recherche sont nécessaires avant de signer un compromis de vente, contre 4,4 mois en 2015 et 7 mois en 2014, et les familles visitent en moyenne 6 biens avant d'acheter leur résidence principale.

Cette enquête a été réalisée sur internet, du 25 mars au 19 avril 2016, auprès de quelque 2.000 ménages en recherche d'une résidence principale à acquérir ayant sollicité les services du Crédit foncier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant