Immobilier : les deux scénarios des notaires

le
0
Les notaires tablent sur des baisses des prix plus ou moins importantes en 2012. Tout dépendra des réformes sur la fiscalité du patrimoine et de la hausse des taux d'intérêt, malmenés par les tensions sur la zone euro.

Il va y avoir du changement pour les détenteurs de patrimoines et notamment pour ceux qui ont des biens immobiliers. Mais on ne sait pas encore précisément à quel rythme. Parmi les réformes voulues par le nouveau président de la République, celle du Livret A pour financer le logement social dont le montant devrait être doublé, mais ce pourrait être progressivement.

Pour ceux qui ont un patrimoine immobilier important, le retour annoncé à l'ancien barème de l'ISF est une mauvaise nouvelle. Ils paieront davantage. Reste à savoir quand la réforme entrera en vigueur (cette année ou en 2013). Enfin, la fiscalité des plus-values immobilières (hors résidence principale) doit être modifiée. L'exonération serait obtenue au bout de 22 ans au lieu de 30 ans aujourd'hui. Et les loyers devraient être encadrés.

Le regain de tension sur la zone euro est un autre élément d'incertitude pour le marché immobilier, car elle peut entraîner une hausse des taux d'intérêt et in fine un renchérissement des crédits immobiliers. Aussi, les notaires dans leur dernière lettre de conjoncture ont pris la précaution de dessiner deux scénarios pour la pierre. Dans le premier, les taux d'intérêt restent au niveau actuel, la nouvelle politique fiscale immobilière, et plus généralement patrimoniale, est modérée et l'encadrement des loyers n'est pas dissuasif pour les investisseurs. Ils tablent alors sur une baisse des prix dans l'ancien de 5 à 10 % en 2012 (de l'ordre de 5 % sur les marchés tendus, plus près de 10 % ailleurs).

Dans le second scénario, les taux d'intérêt s'envolent et le changement des règles fiscales crée une perte de confiance. Ils prévoient alors dans l'ancien «des baisses de prix bien plus accentuées» en raison «d'un retrait du marché immobilier des seniors et des classes moyennes».

LIRE AUSSI:

» Loyers: ce qu'envisage le gouvernement

» Crédit immobilier: la baisse des taux se poursuit

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

» Estimez un bien immobilier, avec son adresse (Le Particulier)

» Calculez votre plus-value imposable, avec notre simulateur (Le Particulier)

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant