Immobilier : les dangers du régime Pinel

le
0
« Le dispositif ­Pinel qui semble paré de toutes les vertus n'est  pourtant pas sans risque ».
« Le dispositif ­Pinel qui semble paré de toutes les vertus n'est  pourtant pas sans risque ».

Prix trop élevés, plafonds de loyers mal calibrés, zonage parfois discutable... Une récente étude pointe les multiples risques de ce dispositif de défiscalisation.

L'­investissement locatif a le vent en poupe. Avec 61 325 ventes ­ (+ 23,7 %), il a représenté la ­moitié des transactions dans le neuf en 2016. Et cette tendance se ­confirme. La faiblesse des rendements de l'épargne, le bas niveau des taux, mais aussi la disparition programmée, fin 2017, du dispositif de défiscalisation ­Pinel et l'économie d'impôt à la clé (jusqu'à 63 000 euros sur douze ans) expliquent cette effervescence.

D'autant que les ­contraintes du ­régime, en particulier le plafonnement des loyers, sont assez ­limitées. Bref, le ­Pinel semble paré de toutes les vertus. Pourtant, il n'est pas sans risque. « Beaucoup d'investisseurs pensent qu'il bénéficie de la garantie de l'Etat, sentiment renforcé par d'habiles matraquages publicitaires. Bien sûr, ce n'est pas le cas ! », prévient Immo G ­Consulting dans une ­récente étude.

La main lourde des promoteurs Le premier piège consiste à acheter trop cher. S'il est logique que le neuf coûte 20 % à 30 % de plus que l'ancien, les écarts de prix relevés entre programmes neufs se justifient beaucoup moins. Ce qui laisse supposer que les vendeurs s'octroient de belles marges. « L'avantage fiscal dont bénéficient les investisseurs est pour partie détourné au profit de certains promoteurs ou intermédiaires », affirme Jean-Michel Ciuch, d'Immo G Consulting.

Aveuglés par la seule réduction d'impôt, les investisseurs en font les frais. Par exemple, dans le quartier Gratte-Ciel, à Villeurbanne, des studios sont commercialisés...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant