Immobilier : «Les acquéreurs disposent d'une magnifique fenêtre de tir pour négocier»

le
8

(lerevenu.com) - Le Revenu : Comment se porte le marché de l'ancien ?
Jean-François Buet : Il s'est considérablement dégradé, avec  668 000 transactions en 2013. Un chiffre en baisse de 5,1 % par rapport à 2012 (704 000 ventes) et de 15 à 20 % par rapport aux années d'avant-crise des subprimes en 2008.

Le ralentissement des ventes ne se traduit pas pour autant par une chute importante des prix, en recul de 2,9 % l'an passé. Aujourd'hui, l'immobilier de bonne qualité se vend toujours facilement, le milieu de gamme peine à trouver preneur et les logements ?difficiles? souffrent.

Cette année, le nombre de transactions dans l'ancien pourrait encore baisser, sans descendre toutefois en dessous de 650 000 unités. Les prix de vente devraient encore ­baisser, sans aller au-delà de ? 4 %.

Le Revenu : Est-ce le moment d'investir ?
Jean-François Buet : Il ne faut pas hésiter. D'abord, parce que l'on est toujours gagnant à long terme quand on achète en plein ralentissement. Ceux qui ont acheté de la pierre quand le marché étaiten ­récession ? en 1982, 1991, 1997 ? n'ont jamais eu à le regretter.

Ensuite, parce que les acquéreurs disposent d'une ­magnifique fenêtre de tir pour négocier pendant les semaines qui viennent. L'abattement exceptionnel de 25 % sur le montant de la plus-value nette imposable pour les cessions ­réalisées avant le 31 août va être supprimé. Et compte tenu de la morosité du marché, les propriétaires

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2140153 le jeudi 17 avr 2014 à 09:55

    Certes ! 97 fut le jackpot. les prix à Paris ont touchés leur plus bas en 98. - Tandis que 82 ou 91 ont été, au contraire, catastrophiques pour les acquéreurs. - Il n'y a pas d'indice officiel pour 82, mais ce fut comme 10 ans plus tard. 92 fut l'année du précédent sommet des prix. - Avec les stats du ministère du logement, on peut calculer qu'en moyenne,l'acquéreur a été perdant pendant 20 ans : page 113 du mémoire au 5/ de cette page : http://www.la-boite-a-finances.com/calculettes-financieres

  • M853344 le lundi 7 avr 2014 à 14:47

    Une magnifique fenêtre de tir pour soutenir les agents de la fnaim Deux possibilités reprise économique en Europe et donc hausse des taux et baisse des prix ou stagnation économique et baisse des prix il est donc urgent d attendre

  • Trachuru le lundi 7 avr 2014 à 12:17

    en 1997, la bulle avait dégonflé de 40%. Cet article est vraiment nul.

  • omigda le lundi 7 avr 2014 à 09:32

    les pleureuses sont surement des ouvriers/techos, quand t'es riche, tu t'en fous du prix de la baguette, de l'essence, du billet d'avion et de l'immo! bisous continuez à compter vos cents.

  • c.cook le lundi 7 avr 2014 à 07:46

    Les acquéreurs disposent surtout d'une formidable fenêtre de tir pour ... attendre !! Paris est la ville la plus chère du monde lorsque l'on rapporte le prix de l'immobilier au revenu des ménages, dans un pays dans lequel pourtant l'économie est atone, le chômage massif, les salaires parisiens peu élevés par rapport à de nombreuses capitales du monde, et les perspectives d'amélioration très lointaines... en bref, nous sommes dans une gigantesque bulle qui ne fait que commencer à se dégonfler...

  • er3dw le dimanche 6 avr 2014 à 19:58

    combien cet individu à touché pour raconter ces inepties. Surtout n'achetez pas pour louer. Quand vous aurez payé tous les multiples impots il ne vous reste presque rien avec éventuelement des emme rdements avec un locataire pour ri

  • ZvR le dimanche 6 avr 2014 à 18:08

    Les prix sont au plus haut mais la baisse s'enclenche dépêchez vous d'acheter pour ne pas rater la fenêtre d'opportunité ..... des votre vendeur.

  • frgbour le samedi 5 avr 2014 à 08:18

    Mais c'est toujours le moment d'acheter...d'ailleurs quand est-ce qu'ils nous ont conseillés d'attendre pour acheter???Toujours les mêmes discourts