Immobilier : lent démarrage pour le dispositif Duflot

le
29
Seulement 4165 logements ont été vendus avec ce dispositif au premier trimestre. Du coup, l'objectif du gouvernement de commercialiser 40.000 appartements avec cette formule cette année semble inatteignable.

Quand la ministre du Logement, Cécile Duflot, avait présenté le nouveau dispositif fiscal réservé aux particuliers-investisseurs achetant un appartement pour le louer, elle avait fixé un objectif de 40.000 ventes cette année. Quatre mois et demi après l'introduction de cette formule qui prend la suite du dispositif Scellier, cet objectif semble inatteignable. Au premier trimestre, seulement 4165 ventes d'appartements neufs ont été réalisées avec cette formule selon la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers). Même si les trois premiers mois de l'année sont traditionnellement faibles pour des produits de défiscalisation. ce démarrage est extrêmement poussif et décevant. «En 2012 où nous avons réalisé 37.900 ventes aux particuliers investisseurs, nous en avions quand même fait plus (5400) au premier trimestre», souligne Guy Portmann, un des vice-présidents de la FPI.

Si les investisseurs potentiels ont le pied sur le frein, c'est que toutes les hypothèques concernant le dispositif ne sont pas levées. Dans la zone B2 qui comprend des villes comme Lorient ou Arcachon, toutes les communes ne seront pas éligibibles automatiquement au dispositif Duflot. Sur proposition des préfets de région, le gouvernement doit communiquer d'ici fin juin la liste des communes dans lesquelles il sera applicable. Autre incertitude: les niveaux de loyers. La loi prévoit que pour ces logements intermédiaires ils soient inférieurs de 20 % au prix de marché. Mais, là encore, le préfet de région a son mot à dire. Di'ci fin juin, il peut décider de fixer des niveaux de loyers plus bas dans quelques communes, estimant que cela reflète mieux le marché. «Si les détails du dispositif Duflot sont clafiriés dans les prochains jours, 5 à 10.000 logements supplémentaires seront commercialisés à la rentrée», estime François Payelle, le président de la FPI.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gerome17 le mercredi 14 aout 2013 à 09:49

    www.informations-duflot.com Vous trouverez les informations sur ce site .

  • gerome17 le mercredi 14 aout 2013 à 09:48

    www.informations-duflot.comVous trouverez les informations sur ce site .

  • python75 le vendredi 17 mai 2013 à 11:53

    glourps... glourps... Bon j'en ai acheté un... je ne vais pas en acheter 2...

  • cyrgod le vendredi 17 mai 2013 à 11:48

    @grobabal : +1 duflot, glou glou glou, le navire coule. mdr

  • chimien le vendredi 17 mai 2013 à 11:14

    Et oui, il y en a qui font grève à leur travail. D'autres trouvent d'autres moyens pour lutter contre ce gouvernement. C'est les cas des investisseurs, des épargnants, des entrepreneurs, des salariés qui ont des revenus corrects. Tout le monde agit à sa manière pour se protéger, pour diminuer ses impôts, etc. C'est normal et c'est ce qui fait que ce gouvernement ne redressera pas la France. Il s'est mis à dos toute la société qui aurait les moyens de participer positivement.

  • nicoem78 le jeudi 16 mai 2013 à 22:30

    @M1168313 : je pense que les 4165 ont investis pour louer à de la famille. Je ne vois pas d'autre explication.

  • nicoem78 le jeudi 16 mai 2013 à 22:25

    Que Mme Duflot réfléchisse avant de parler : Elle dit publiquement qu'elle souhaite que les prix de l'immobilier baisse (qu'on soit d'accord ou pas) et dans le même temps, elle voudrai qu'on investisse dans de l'immobilier neuf, qui est encore plus cher que l'ancien, avec des loyers plus bas ! C'est d'un manque de cohérence grotesque.

  • chimien le jeudi 16 mai 2013 à 19:57

    De toutes manières, le gouvernement se présente comme l'ennemi des investisseurs et des entrepreneurs. C'est donc un acte militant, et tout simplement de justice, que de lui rendre la monnaie de sa pièce. En refusant de se faire tondre, les investisseurs finiront par infléchir les politiques et les intentions néfastes des membres de ce gouvernement, avant de les faire partir pour un bon moment...

  • chimien le jeudi 16 mai 2013 à 19:52

    Je le redis, M1168313: Même si la défiscalisation Duflot peut s'avérer (dans quelques cas rares) une affaire acceptable, il n'en reste pas moins que si l'on n'est pas socialiste ou supporter de EELV, il paraît être un ACTE CIVIQUE de boycotter ce dispositif. Et attendez de voir la nouvelle loi qui va sortir sur le logement! Beaucoup de propriétaires vont vendre, c'est sûr! Les promoteurs en sont malades d'avance... Plus personne ne veut entrer dans ce piège.

  • M1168313 le jeudi 16 mai 2013 à 19:24

    il y a quand même 4165 gogos qui ont investi dans cet attrape nigot ! acheter quand le marché est au plus haut avec un gouvernement qui n'aime pas les propriétaires ni les investisseurs et dans un dispositif aussi contraignant, il faut vraiment le faire...