Immobilier : le PEL redevient intéressant pour les emprunteurs

le
2

Dès le 1er août, le taux de l’épargne logement passera de 1,5 % à 1 %, mais le crédit immobilier proposé sera plus attractif. Dans quatre ans il sera toujours possible d’emprunter à 2,2 %.

Les particuliers qui ne détiennent pas de plan épargne logement (PEL), ont jusqu’au 31 juillet pour en souscrire un rapportant 1,5% (1,26% après prélèvements sociaux de 15,5%). Ce rendement, plutôt intéressant dans le contexte de taux d’intérêt au plancher (l’OAT à 10 ans rapporte 0,2%), sera acquis définitivement, le taux du PEL n’étant pas révisé en cours de route, comme c’est le cas avec le Livret A. À partir du 1er août, les nouveaux PEL ne seront plus rémunérés que 1%. Et 0,84 % après prélèvements sociaux, c’est-à-dire presque autant que le Livret A (0,75%), dont le taux sera maintenu jusqu’en août 2017!

Les nouveaux plans d’épargne logement seront en revanche plus intéressants pour les emprunteurs. Les ménages qui choisiront de souscrire un emprunt à l’issue de la phase d’épargne de quatre ans (92.000 euros au maximum pendant 2 à 15 ans), s’endetteront à 2,2 % contre 2,7 % avec les PEL actuels. Ce taux, très bas se rapproche de la réalité du marché des crédits immobiliers (1,6 % en moyenne). Pour mémoire, les épargnants ayant PEL souscrit avant février 2015, peuvent s’endetter à 4,20 %! «Cette nouvelle mesure vient conforter la politique actuelle, notamment pour rééquilibrer l’offre entre nouveaux PEL et les taux de crédit, actuellement très bas, afin de soutenir l’accession à la propriété et renforcer le positionnement des banques qui se plaignaient du décalage entre la rémunération du PEL et les taux d’emprunt», commente Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.com.

Dans quatre ans, lorsque les premiers emprunts pourront être souscrits avec les nouveaux PEL, le taux d’emprunt risque d’être extrêmement attractif. «Si dans le contexte actuel de taux historiquement bas, un taux à 2,2 % ne semble pas attractif, il faut rappeler qu’il y a 6 mois à peine, en janvier 2016, les taux de crédit immobilier étaient justement aux alentours de 2,2 % sur 15 ans! Pouvoir emprunter à ce niveau de taux pourrait donc devenir très avantageux en cas de remontée des taux...», explique Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.com. «En outre ces droits peuvent être cédés à des ascendants ou descendants, à condition qu’eux-mêmes soient déjà détenteurs d’un PEL», souligne-t-elle.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 il y a 5 mois

    Le PEL est un produit obsolète depuis longtemps. Emprunt de 2 à 15 ans avec une diminution de la valeur de l'emprunt plus en rapproche des 15 ans. Quand au taux d'emprunt de 2,2% il est bien plus cher que les 1,2% en moyenne aujourd'hui, avec une tendance encore à la baisse (meilleurs taux 0,9%). Tout ça pour vous faire croire qu'avec 1% de rendement vous aller avoir des droits à prêt importants.

  • gabby17 il y a 5 mois

    Mais comment peut on écrire un article aussi ridicule!!! Aujourd'hui les taux immobilier sont à 1,60 1,80.... Alors comment un journaliste peut-il écrire de telles inepties... Honteux