Immobilier : le nombre des transactions a chuté

le
4
Century 21 a réalisé 11,4% de transactions de moins au premier trimestre qu'à la même période l'an dernier. À l'instar de la Fnaim, le réseau prévoit une baisse de 15% à 20% des transactions cette année.

Ce n'est pas encore le grand soir pour le marché immobilier mais le retournement de la tendance se confirme. Après la Chambre des notaires Paris-Ile-de-France, c'est désormais au tour du réseau d'agences immobilières Century 21 de noter une baisse des prix des logements anciens à Paris, comme dans le reste de la France courant 2011. En fin d'année dernière, les prix de l'immobilier ancien avaient déjà diminué en région parisienne mais pas encore dans la capitale.

Mais les prix baissent relativement peu, après avoir pourtant battu des records ces dernières années. Ainsi, entre le second semestre 2011 et le premier trimestre 2012, le prix moyen du mètre carré des biens vendus par Century 21 recule seulement de 2,1% à 2578 euros/m2 en moyenne en France. Le mouvement est encore plus ténu à Paris, avec un repli des prix de seulement de 0,1%. Un chiffre en ligne avec le constat de la Chambre des notaires Paris-Ile-de-France qui a fait état fin mars d'une baisse de 0,36% des prix des logements anciens à Paris sur trois mois, à 8340 euros au mètre carré en moyenne entre novembre et janvier.

En revanche, le nombre de transactions de logements anciens réalisées par le réseau d'agences immobilières Century 21 en France a baissé de 11,4% entre les premiers trimestres 2011 et 2012. Cette chute est encore plus élevée en Ile-de-France (-15,5%) et à Paris (-17,4%). Et pour l'ensemble de l'année 2012, le président de Century 21, Laurent Vimont table sur une baisse sur un an de 15% à 20% pour l'ensemble du marché des transactions de logements anciens. Un recul confirmé par la Fédération nationale de l'immobilier.

L'expert attend toutefois un maintien des prix au même niveau qu'en 2011. «On sort de la frénésie et on revient à la raison. Mais la baisse n'est pas durable car la demande est forte», affirme cet acteur du marché immobilier.

LIRE AUSSI:

» En France, l'immobilier revient à la raison

» Première baisse des prix de l'immobilier ancien à Paris

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.gil123 le mercredi 11 avr 2012 à 10:21

    merci l'ump pour les taxes sur l'immobilier! rds plus values etc...

  • rada12 le mercredi 11 avr 2012 à 09:35

    PREMIER BAISSE A PARIS...PARIS N EST PAS LA FRANCE DANS D AUTRES RÉGIONS LA BAISSE ÉTAIENT DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES

  • M7657994 le mercredi 11 avr 2012 à 09:34

    @mlt78: Juste une précision, il n'y a strictement aucun rapport entre un logt qui ne se vend pas depuis plus d'1 an et un problème de demande, c'est tt simplement que le bien en vente est trop chère, n'oublions pas que contrairement au neuf, le prix de l'ancien provient de l'appréciation pure du vendeur, s'il est trop gourmand au regard de la qualité de son bien, le ou les futurs acquéreurs passent leur chemin, un bien à son juste prix part en 48h encore actuellement.

  • mlt78 le mercredi 11 avr 2012 à 09:19

    oui la demande est forte , la preuve certains biens sont en vente depyuis plus d'un an !La fiscalité va augmenté donc pouvoir d'achat moindreLa hausse a été entretenue avec des crédits sur 30 ans et des endettements à 35 %Je rappelle les prévisions des agences hausse modéré au pire des prix stables en 2012