Immobilier : la hausse des frais de notaire va faire grimper les prix

le
22
Immobilier : la hausse des frais de notaire va faire grimper les prix
Immobilier : la hausse des frais de notaire va faire grimper les prix

Acheter une maison ou un appartement devrait coûter plus cher dès l'an prochain. Pour compenser la perte de 1,5 milliards d'euros des dotations de l'Etat aux collectivités locales, le gouvernement vient d'autoriser les départements à augmenter «les droits de mutation à titre onéreux», appelés plus classiquement «frais de notaire», de 3,8% à 4,5% dès l'an prochain et pour une durée de deux ans.

Pour l'Etat, cette mesure va permettre aux collectivités locales, dont certaines sont dans le rouge, d'engranger 1,3 milliards d'euros et de compenser partiellement la perte des dotations. Mais ce sont les particuliers ou les investisseurs qui vont devoir mettre la main au porte-monnaie. Selon la chambre des notaires, un appartement à Paris de 500.000 euros va coûter mécaniquement 3.600 euros de plus l'an prochain. En province, l'augmentation sera de 1.400 euros pour une maison de 200.000 euros à Troyes (Aube).

«Une proposition indécente, inopportune et irresponsable»

Dès l'annonce de cette mesure, les professionnels de l'immobilier sont montés au créneau pour dénoncer cette mesure. «Cela va à l'encontre de ce qu'il aurait fallu faire pour redoper le marché immobilier», s'est insurgée Catherine Carely, la première vice-présidente de la Chambre des notaires de Paris. Le ton est même monté d'un cran à la Fédération nationale des agents immobiliers (Fnaim). «Le gouvernement fait simplement payer la facture aux acquéreurs de logements anciens, explique la Fnaim dans un communiqué. La proposition qui sera ainsi faite au Parlement est indécente, inopportune et irresponsable».

Selon les agents immobiliers, alors que les conditions sur le papier devraient favoriser le secteur, grâce à des taux d'intéret bas et des prix au m2 globalement orientés à la baisse, le marché reste ainsi largement plombé. Après avoir chuté de 12% en 2012, le nombre de transactions pourrait encore dégringoler de 10 % en 2013. «Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fjg le vendredi 26 juil 2013 à 13:03

    Par d'autres mesures ils veulent dégripper le marché immobilier ?Quelle incompétence!

  • TL70190 le jeudi 25 juil 2013 à 10:30

    c'est une honte , ils continuent a prendre les français pour des gogos , c'est du racket pur !

  • jl-m le lundi 22 juil 2013 à 18:35

    «frais de notaire», de 3,8% à 4,5% dès l'an prochain et pour une durée de deux ans. tiens!!....ça me rappelle la CSG et le RDS.......pas grave, quant les ventes annuelles seront à 200.000 ils inventeront une autre taxe!!!!j'ai la nette impression que la fonction publique ne connait pas le mot " serrage de ceinture"!!!!

  • fgino le dimanche 21 juil 2013 à 11:37

    ben ils vendront une partie sous la table !!! un truc vieux comme le monde !!

  • gnapi le jeudi 18 juil 2013 à 14:56

    Les prix d'annonces, quelque soit le support, n'incluent quasiment jamais les frais de notaire. Aussi les prix vont-il tout au mieux stagner.Par contre le coût, lui, va monter.Ceci dit vu la situation pas sur que ce surcoût ne fasse pas baisser les prix (d'annonce) afin de permettre encore qq transactions de se faire.

  • SaasFee le jeudi 18 juil 2013 à 13:20

    Faut vite acheter avant que ça ne monte !

  • surfer1 le jeudi 18 juil 2013 à 12:30

    Plus de taxes = moins de transactions = moins de rentrées fiscales.Qui donc nous gouverne ? Les derniers de la promo ?

  • Lagarde0 le jeudi 18 juil 2013 à 11:31

    le gouvernement a raison taxons cet immobilier de mai r de

  • M7757367 le jeudi 18 juil 2013 à 11:23

    A faire pipi de rire ! mauvais cablage du rédacteur, non faut lire :Immobilier: la hausse des frais de notaire va faire baisser ne mombre de transaction et les prix et en mettre encore moins dans la poche des vendeurs ahahaahAh ces histoires de cablage, c'est un métier !

  • Lagarde0 le jeudi 18 juil 2013 à 11:21

    vive le gouvernement .... c'est une bonne mesure ... seule une taxation agressive de l'immobilier fera baisser les prix. Il faut taxer encore plus l'immmobiler et diminuer les charges sur les PME qui font la croissance et l'emploi.