Immobilier : l'acheteur londonien moyen gagne 148.000 euros par an

le
4

Selon les statistiques britanniques officielles, le revenu moyen des acheteurs immobiliers à Londres continue à grimper comme les prix. Une hausse qui s’explique notamment par une population toujours en croissance et un manque de biens disponibles.

C’est imparable, lorsque l’on parle de l’immobilier londonien, il faut tout multiplier par deux (au moins) par rapport au contexte parisien. Dernier exemple en date: le revenu moyen d’un acheteur de logement dans la capitale britannique atteignait au troisième trimestre le montant stratosphérique de 104.000 livres, soit 148.000 euros par an, selon l’office britannique de la statistique. Un nouveau record après la barre des 98.000 livres (139.000 euros) atteinte au deuxième trimestre.

La banque d’Angleterre a bien tenté de réduire l’envolée des prix dans la capitale en rendant l’accès aux prêts immobiliers plus difficile. Mais pour l’instant cela n’a permis que de sélectionner des candidats plus riches. Actuellement, le logement moyen à Londres se vend 531.000 livres (757.000 euros!), un montant qui a encore progressé de 7,2% entre septembre 2014 et 2015. Une hausse qui s’explique notamment par une population toujours en croissance et un manque de biens disponibles.

Risque de surchauffe

Toujours selon les statistiques officielles, l’acheteur moyen emprunte 340.000 livres (484.000 euros) tandis que le primo-accédant gagne pas moins de 82.000 livres (117.000 euros par an). A noter: ces statistiques ne précisent pas la proportion des acheteurs vivant seul ou en couple avec deux revenus. Preuve supplémentaire du risque de surchauffe du marché londonien: l’indice des prix de la capitale (London Price index) est désormais 48% plus élevé que le niveau haut atteint avant la crise financière de 2008.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jflobert le mercredi 18 nov 2015 à 15:06

    Merci Doussine pour cette explication qui relève un peu le niveau du débat !

  • doussine le mercredi 18 nov 2015 à 12:34

    L immobilier Londonien est une valeur refuge pour les capitaux fuit l'impot de leur pays d'origine. L'argent qui devrait aller dans le budget grec, russe ou autre se retrouve à alimenter cette bulle. Je ne parle pas du blanchiment de l'argent sale qui vient s'ajouter a ca. Vivement qu'ils sortent de l'Europe...

  • cmike1 le mardi 17 nov 2015 à 21:45

    pour 484 000 t'as quoi la bas, une cage à lapin ? déjà qu'ici en dessous du million, t'as une simple masure avec un lopin de terre, ils font peine à voir les british, des vrais gueux sans dent ....

  • cmike1 le mardi 17 nov 2015 à 21:43

    je peux donc devenir londonien sans aucun souci !même pas en rêve, le Fogg c'est pas mon truc...