Immobilier : investir dans le neuf ou l'ancien ?

le
0

Malgré la crise financière, l'investissement immobilier reste une valeur sûre en France. Avec la diminution des ventes, les prix dans le neuf et l'ancien ont néanmoins baissé.

Investir dans le neuf

Le secteur immobilier neuf est toujours intéressant dans la mesure où il propose des biens dotés de sérieux atouts : isolation thermique optimale, dépenses énergétiques moindres, isolation phonique, diverses installations répondant aux dernières normes.

En revanche, il existe peu de biens neufs à acquérir dans le centre des grandes villes. Par ailleurs, le prix d'achat dans le neuf est plus élevé en raison de l'intégration de la TVA à 19,6 %. En contrepartie, les acheteurs doivent s'acquitter de frais de notaires plus faibles que dans l'ancien, à hauteur de 2 à 3 % de moins.

Investir dans l'ancien

L'immobilier ancien est intéressant pour la grande variété de biens qu'il propose : appartements, maisons récentes ou datant du XIXe, généralement bien situés en ville. Le cachet de l'ancien est souvent apprécié, ce qui peut faciliter la location ou revente. Le prix d'achat au m² est inférieur au neuf.

Néanmoins, l'ancien offre aussi les inconvénients liés à ses avantages : des frais de réparation ou rénovation à prendre en compte dans son investissement et en amont, dans son épargne.

Les chiffres du marché

Dans le neuf, les ventes ont enregistré une baisse de 17,9 % en 2012. L'ancien a subi une diminution plus faible, de l'ordre de 12 %. Dans le même temps, on note une baisse des prix, susceptible d'encourager l'achat.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant