Immobilier Ile-de-France : statu quo sur les prix

le
4
dr
dr

(lerevenu.com) - Dans un marché toujours marqué par une faible activité (38 500 logements anciens vendus de mai à juillet 2013), les ajustements sur les prix sont toujours très modérés, explique la Chambre des notaires de Paris ? Ile-de-France.

En 3 mois (d'avril à juillet 2013), les prix ont légèrement augmenté dans la région (+0,7% tous logements confondus), avec une hausse plus sensible pour les maisons anciennes (+1,5% en 3 mois), indiquent les notaires franciliens. Corrigé du facteur saisonnier, le prix des maisons s'est replié de 0,2% pendant la période.

A Paris, le prix des appartements anciens n'a guère évolué d'avril à juillet 2013 (-0,1%). Il enregistre une baisse très modérée de 0,9% si l'on prend en compte la saisonnalité. Le prix au mètre carré s'établit à 8 260 euros à fin juillet, retrouvant ainsi le niveau de décembre 2012.

Une stabilité des prix des appartements anciens dans les Hauts-de-Seine et la poursuite jusqu'à fin novembre d'une baisse modérée des prix à Paris est désormais anticipé par les notaires. Pour les maisons en Grande couronne, les indicateurs avancés anticipent une légère baisse des prix permettant de gommer la petite hausse intervenue cet été.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mathiasc le vendredi 4 oct 2013 à 09:21

    il faut vraiment etre stupide ou vraiment se voiler la face pour pouvoir penser que les prix baisseront sur paris et la petite couronne .......c est impossible a court terme l offre et la demande vous connaissez pour des studios a 1100 euros par mois, j ai dix personnes intéressées sur mon palier tous les jours .

  • saxxxo le jeudi 3 oct 2013 à 17:40

    Ce qu'on constate aujourd'hui sur Paris ce sont des annonces qui restent des mois, des bandeaux "baisse de prix" et des baisses successives atteignant 10% en cumulé sur les biens familiaux (voire -20% ou -30 lorsque le vendeur avait déliré sur le prix de départ). Ceci n'existait pas il y a 2 ans. Ces biens étant invendus, le prix constaté "à la vente" se maintient car les rares acheteurs paient au prix moyen des biens de qualité. Le marché est bloqué. S'il repart, la baisse des prix apparaitra.

  • JOKEN le jeudi 3 oct 2013 à 17:25

    @Etihad, vous croyez quoi! que les vendeurs vont brader?? ils vendent pour acheter un autre bien immo donc ne baisseront pas leur prix à moins d'être dans des endroits ou les français ne veulent pas s'installer pour cause d'insécurité... Cessez de rêver à ce que vous n'aurez jamais! LOL les agences immo = voleurs ce n'est pas nouveau, seul PAP est valable.

  • ETIHAD le jeudi 3 oct 2013 à 16:52

    soyez patient, le marché est déjà en train de glisser, sans doute encore 6/8 mois pour commencer une véritable amorce de baisse, et ne vous laisser pas convaincre pas ses agents immobilier qui prétendent tout connaître mais qui ne sont là que par intérêt.