Immobilier : il est encore temps de renégocier ses prêts

le
0
N'hésitez pas à demander à renégocier vos prêts immobiliers. (© cc Juan Camilo Trujillo)
N'hésitez pas à demander à renégocier vos prêts immobiliers. (© cc Juan Camilo Trujillo)

C'est un fait : à la faveur de la reprise de l'économie et de la fin programmée de la politique monétaire accommodante de la Banque centrale européenne (BCE), les taux d'intérêt commencent à reprendre peu à peu de l'altitude.

Le rendement de l'OAT à dix ans, baromètre du marché obligataire français, qui s'était rapproché de zéro à deux reprises au quatrime trimestre 2016, s'établit aujourd'hui à 0,70%.

Par ricochet, les taux auxquels prêtent les établissements bancaires suivent le même mouvement ascensionnel. Après un point bas à 1,31% en novembre 2016, les taux de prêt, hors assurance, s'élèvent désormais à 1,58%, selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA, soit 27 points de base de mieux.

Cet écart peut, à première vue, paraître négligeable. Mais, sur la durée d'un prêt immobilier, il n'en est rien.

Qu'on en juge : pour un emprunt de 300.000 euros contracté sur vingt ans, l'écart est de 37 euros par mois (hors assurance), par différence entre une mensualité de 1.549 euros (prêt à 1,58%) et une de 1.512 euros (prêt à 1,31%). Néanmoins, sur la durée du prêt, qui compte 240 échéances, l'économie s'élève in fine à 8.880 euros. Intéressant, non ?

Intervenez dans le premier tiers de la durée du prêt

Que dire, alors, si vous avez souscrit, il y a cinq ans, un emprunt au taux de 3% sur vingt ans ? En reprenant les conditions

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant