Immobilier : hausse des prix parisiens en janvier

le
12

Les prix ont augmenté à Paris mais ont baissé dans la grande couronne au mois de janvier.
Les prix ont augmenté à Paris mais ont baissé dans la grande couronne au mois de janvier.

Les prix de l'immobilier à Paris auraient augmenté de 0,3% au cours du mois dernier, selon le baromètre mensuel de MeilleursAgents.com.

En début d'année, le consensus des professionnels tablait sur une baisse des prix de l'immobilier parisien de l'ordre de 3% au cours de l'année 2015. Pourtant, les prix suivent actuellement la tendance inverse, dans des proportions modérées. Sébastien de Lafond, président de MeilleursAgents.com, remarquait ainsi : « L'année 2015 semble démarrer comme 2014 et contrarier notre anticipation d'une baisse des prix ».

Hausse de +0,3% en janvier

La hausse des prix enregistrée par le baromètre immobilier aurait donc été de 0,3% à Paris intramuros au cours du mois de janvier. Pour rappel, ce chiffre est une moyenne et chaque arrondissement connaît ses propres variations avec des prix au mètre carré qui peuvent être très variables d'un quartier à l'autre.

La dernière baisse des prix de l'immobilier parisien remonte désormais au mois d'octobre 2014 selon le même baromètre. Les prix n'avaient connu aucune évolution en novembre avant de gagner 0,3% en décembre, et de nouveau 0,3% au cours du mois dernier.

Dans les autres départements de la région parisienne, l'évolution des prix connaît d'importantes disparités. Dans les Hauts-de-Seine (92) et le Val-de-Marne (94), les prix ont suivi la tendance parisienne avec une hausse de 0,3% en janvier. En Seine-Saint-Denis (93), les prix ont en revanche baissé de 1% en moyenne sur la même période. Dans la grande couronne d'Île-de-France (77, 78, 91 et 95), la tendance est plutôt à la baisse avec des prix en contraction moyenne de 0,5% sur un mois.

Raisons de la hausse à Paris intramuros

Sébastien de Lafond, président de MeilleursAgents.com, précise : « La hausse enregistrée en janvier est due à la baisse des taux ainsi qu'à la demande saisonnière pour des appartements familiaux (3 pièces et plus) dont les prix ont augmenté de +1,5% en un mois. Parallèlement, les prix des studios et des deux pièces baissent sensiblement (-0,6%), inversant la tendance des derniers mois ».

La baisse des taux du crédit immobilier est désormais souvent avancée comme une raison de la hausse de la demande. Pourtant, il était encore souvent répété il y a seulement trois mois que la baisse des taux ne suffisait pas pour compenser la méfiance des acheteurs vis-à-vis de l'immobilier parisien déjà très valorisé.

Le président de MeilleursAgents.com soulignait par ailleurs : « L'annonce par la Banque Centrale Européenne d'un soutien à l'économie par injection massive de liquidités conforte notre scenario de taux d'emprunt toujours plus bas en 2015 ». Toutefois : « les principaux indicateurs économiques ne s'améliorent pas, en particulier la croissance et surtout le taux chômage. La baisse du prix du pétrole et de l'Euro aura des effets positifs pour l'économie mais les banques imposeront toujours des conditions très strictes pour faire crédit en 2015 ». L'agence rappelle par ailleurs que « malgré la baisse des taux, le nombre d'acheteurs en recherche active est proportionnellement 4 fois moindre qu'en 2011 », soulignant indirectement le plus faible dynamisme des volumes de transactions.

Xavier Bargue

Le prix au mètre carré en région parisienne, arrondissement par arrondissement, ainsi que dans toute la France, peut être consulté sur le site Boursorama. Consultez également les annonces immobilières dans toute la France.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8022166 le jeudi 5 fév 2015 à 17:32

    Bof, on continuera à lire dans la presse sponsorisée : "c'est le moment d'acheter". Que ça baisse ou que ça monte d'ailleurs.

  • M6970254 le jeudi 5 fév 2015 à 14:30

    Gesticulations sans intérêt, seul PATRIM fait foi de la réalité des prix pratiqués à Paris (et ailleurs), peu importe que les délais soient moins rapides que les communiqués de presse, si l'information est pertinente !D'accord avec chaput14 ci-dessous, on ne peut parler seul des prix sans évoquer les volumes...

  • kpm745 le mardi 3 fév 2015 à 19:59

    MeilleursAgents.com vend du crédit. Il a donc tout intérêt à faire croire que les prix sont en train de remonter pour inciter aux achats. Ce genre d'article n'a aucune crédibilité.

  • chaput14 le mardi 3 fév 2015 à 19:06

    J'en ai assez de ces articles qui se focalisent sur l'évolution du prix sans mentionner l'évolution du volume des ventes.Toujours la même ficelle pour rassurer madame Michu

  • stricot le mardi 3 fév 2015 à 16:15

    Sur les graphs INSEE notaires je ne vois rien de precis sur Paris (qui n'est pas la France) a part un graph en fonction du revenu disponible par menage, qui ne nous dit pas grand chose vu le profil des acheteurs dans la capitale.

  • stricot le mardi 3 fév 2015 à 16:11

    bah, Paris est tout petit, et pas cher par rapport a certaines grandes capitales. Avec des taux aussi bas, les etrangers ont tout interet a investir a Paris intra-muros. Meme si les Parisiens s'appauvrissent et que les banques hesitent a preter aux couples de fonctionnaires, pour les investisseurs les taux sont le principal moteur des prix.

  • M2711013 le mardi 3 fév 2015 à 16:10

    Il ne faut jamais croire un agent immobilier, il est comme les assureurs, il ne travaille QUE pour toucher une (grosse) commission ! l'agent : 7 à 12%, le notaire, qui a un rôle primorial : 0,80% ! cherchez 'l'erreur...

  • c.voyant le mardi 3 fév 2015 à 15:54

    L'INSEE-NOTAIRES donnent exactement le contraire, c'est même un effondrement des prix à Paris! courbe: 2.4. Prix : comparaison par zone géographique; sur http://cgedd.fr/prix-immobilier-friggit.doc..La courbe prend une courbe descendante vertigineuse!

  • slivo le mardi 3 fév 2015 à 12:51

    Méthode Coué . . .

  • c.debarg le mardi 3 fév 2015 à 12:17

    tj pipo lol