Immobilier : Hausse des écarts de prix

le
1
L'écart est surtout sensible à Paris. Immeuble Parisien. (© DR)
L'écart est surtout sensible à Paris. Immeuble Parisien. (© DR)

L’écart est surtout sensible à Paris. Cela, selon un pointage chez les professionnels réalisé par la rédaction du Revenu. Il s’avère même que les variations de tarifs au m2 sont sensiblement différentes chez les agents d’une même région. Ce qui est surtout notable dans la capitale et la région parisienne.

Les pourcentages sont en harmonie avec les annonces de différents réseaux professionnels. On note en effet que la concurrence entre les agences conduit à stimuler les prix dans un sens ou dans l’autre, cas par cas. Ce qui motive pour un vendeur comme un acheteur de visiter plusieurs offres et de discuter raisonnablement.

Le 19e : l'arrondissement  le moins cher

Selon notre enquête, le quartier le plus cher de Paris reste la zone des Champs Elysées. Le prix au mètre carré reste en moyenne autour de 14 000 euros. Mais des biens en bon état peuvent atteindre plus du double. Dans les autres arrondissements, les logements restent les plus chers dans le 6e arrondissement et la périphérie de Saint-Germain des Prés, autour de 11.450 euros le m2 en moyenne. Le moins cher demeure le 19e arrondissement avec des négociations autour de 6.500 euros le m2. On peut même trouver, avec des travaux à réaliser, vers 5 700 euros le m2.

Les professionnels optimistes pour 2016

La Chambre des notaires est la plus optimiste sur l’évolution des prix. Toutefois, les agences immobilières ont

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kpm745 le mardi 22 mar 2016 à 18:39

    On verra bien après les attentats