Immobilier : Foncia insultait les clients dans ses fichiers

le
2
Immobilier : Foncia insultait les clients dans ses fichiers
Immobilier : Foncia insultait les clients dans ses fichiers

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a fait publicité ce mercredi 23 avril, d'un avertissement  adressé, en 2010, au groupe d'agences immobilières Foncia un avertissement pour des commentaires «insultants» et «excessifs» sur les clients. Les fichiers d'agences immobilières comme TOTALIMMO comportaient des références à la vie privée de clients, à leur religion ou encore leur état de santé. 

Cet  avertissement a été confirmé le 12 mars par le Conseil d'Etat, saisi par Foncia, qui avait tenté de le faire annuler, comme l'écrit ce jeudi  le site d'information Rue 89.

Sur son site, la CNIL précise, «qu'à l'occasion d'un contrôle opéré auprès du groupe Foncia en 2010, elle a constaté dans les fichiers la présence de milliers de commentaires excessifs portant sur des clients ou futurs clients d'agences immobilières, filiales du groupe. Dans le cadre des opérations de vente et de location, ces agences recensent les biens disponibles sur le marché et enregistrent dans leurs fichiers des informations sur les personnes détenant ou recherchant un bien immobilier.»

Le Conseil d'Etat,  dans un arrêt rendu le 12 mars 2014, rejette la demande du groupe Foncia de faire retirer cet avertissement. C'est la raison pour laquelle la publicité relative à la décision n'intervient que maintenant, puisque, à l'époque de la décision, «la loi prévoyait que la publicité d'une décision de sanction ne pouvait intervenir qu'une fois celle-ci devenue définitive», clarifie la CNIL.

«Foncia tient à rappeler qu'elle déplore les termes utilisés par certains de ses collaborateurs dans les commentaires de ses bases informatiques qui, même s'ils sont isolés, vont à l'encontre des valeurs éthiques défendues et pratiquées au sein du réseau Foncia. Cela ne reflète pas la qualité du travail quotidien des 7 500 collaborateurs du groupe», a réagi l'entreprise dans un communiqué, assurant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le vendredi 25 avr 2014 à 13:13

    Fastoche de mettre la faute sur le dos de "certains collaborateurs"... Responsable mais pas coupable...? Excuse mille fois entendue. Il suffit de supprimer des "bases" la possibilité de commenter..... gourbi a raison boycott est la solution.

  • gourbi le jeudi 24 avr 2014 à 23:04

    Une chaîne d'agence immobilière à fuir de toute urgence. Foncia doit être boycottée énergiquement pour les propos tenus dans ses fichiers.