Immobilier : emprunter jusqu'à 20.000 Eur de plus qu'il y a un an

le
3

(Relaxnews) - Le courtier en crédit immobilier Meilleurtaux.com dévoile son palmarès mensuel des meilleurs taux dans les dix plus grandes villes de France. Selon ce dernier, la baisse des taux sur les douze derniers mois a rendu à nouveau solvable une partie des emprunteurs. Grâce à une stabilisation des prix immobiliers, leur pouvoir d'achat augmente.

Par rapport à janvier 2012, et à budget mensuel constant, un Marseillais peut désormais acheter 12m² de plus, un Strasbourgeois 8m², et un Parisien peut même s'offrir 1m² supplémentaire. C'est le constat dressé par Meilleurtaux.com, qui vient de publier son palmarès mensuel des meilleurs taux dans les dix plus grandes villes de France.

Ces gains de surface en un an sont désormais possibles pour plusieurs raisons. D'abord, le courtier constate auprès de ses banques partenaires une forte baisse des meilleurs taux de crédit. Sur vingt ans, dans les dix villes étudiées, ils sont désormais de 3,04% en moyenne, contre 4,03% un an plus tôt.

Celles ayant obtenu les meilleurs taux en 2012 ont été Nantes, Lille et Toulouse, avec une belle remontée en fin d'année à Marseille. A Strasbourg, la baisse est même vertigineuse. Il est possible d'obtenir sous conditions un taux de 2,75%, contre 4% au mieux en janvier 2012.

Ce palmarès révèle également que grâce à cette baisse des taux en 2012, la capacité d'emprunt pour mille euros de mensualité - hors assurance sur vingt ans - ressort en hausse de 8% à 12%, sur un an et selon les villes. Ainsi, les gains pour les candidats à l'achat à Toulouse sont de 11.427 euros, voire de 19.423 euros à Strasbourg.

Enfin, même si la baisse des prix de l'immobilier n'a pas eu lieu en 2012, la tendance est à l'assagissement. Les variations sont comprises entre -0,5% et +3% dans huit villes sur dix étudiées dans ce palmarès. Seules Lyon et Marseille ont connu les plus fortes variations entre janvier 2012 et janvier 2013, avec +10% pour la première et -8% pour la seconde.

"Compte tenu du niveau historiquement bas des taux et des baisses de prix, même modérées dans les grandes villes, il y a de réelles opportunités pour les emprunteurs qui ont ainsi vu leur pouvoir d'achat immobilier augmenter en 2012, ce qui n'était pas arrivé depuis 2008", conclut Hervé Hatt, directeur général de meilleurtaux.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sergemop le jeudi 17 jan 2013 à 07:52

    Les ventes baisses alors que les taux sont historiquement bas, le krach est inévitable! La moindre remontée des taux fera écrouler le marché.

  • M2807837 le mercredi 16 jan 2013 à 13:10

    "et un Parisien peut même s'offrir 1m² supplémentaire"...Formidable, c'est vraiment une bonne nouvelle!!!

  • dotcom1 le mercredi 16 jan 2013 à 12:00

    4% en janvier 2012? Jamais vu ca...