Immobilier : économisez, renégociez votre prêt

le , mis à jour à 11:16
0
Immobilier : économisez, renégociez votre prêt
Immobilier : économisez, renégociez votre prêt

Un coût du crédit immobilier quasiment divisé par trois en quatre ans, avec des taux d'intérêt passés sous la barre de 1 % pour les prêts à dix ans ! De mémoire de courtier ou de banquier, on n'avait jamais vu ça. Emprunter pour devenir propriétaire n'aura jamais été aussi intéressant d'un point de vue financier depuis des décennies. L'occasion également pour ceux qui ont déjà un prêt de le renégocier à des conditions plus avantageuses.

 

Cette situation, inimaginable encore ces dernières années, n'est en fait que la conséquence de la baisse quasi ininterrompue des taux d'intérêt de base depuis près de huit ans. Baisse orchestrée par la Banque centrale européenne (BCE) et destinée à faire repartir la croissance économique en rendant le crédit, et donc l'argent, plus accessible et moins cher. Pour mémoire, en 2008, au lendemain de la crise financière, le taux d'un emprunt immobilier sur vingt ans avoisinait encore les 5 %. Deux ans plus tard, il s'établissait à 3,50 %, un record à la baisse à l'époque. Depuis et à part une légère remontée en 2011, ils n'ont cessé de reculer pour s'établir actuellement — toujours sur vingt ans — entre 1 % et 1,50 %. Faisant mentir au passage les spécialistes du secteur, courtiers, banquiers ou agents immobiliers. Ceux-ci ne cessaient de répéter que les taux étaient « historiquement bas », qu'il valait mieux emprunter maintenant car cela n'allait pas durer...

Le marché du neuf retrouve des couleurs

 

Alors a-t-on cette fois réellement atteint le niveau le plus bas ? « Plus bas qu'aujourd'hui, je n'ose l'imaginer, lâche Maël Bernier, porte-parole du courtier Meilleurtaux.com. D'autant que le marché des transactions immobilières semble repartir. » Le marché du neuf, durement touché depuis 2013, retrouve en effet des couleurs. Sur un an, les mises en chantier ont progressé de 3,8 % — 25,8 % en Ile-de-France — et la délivrance de permis de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant