Immobilier : des garanties pour les SCPI et les OPCI ?

le
1
Vos placements immobiliers reposent sur de bonnes fondations. Immobilier-bureaux-illustration-SCPI-(©Fotolia
Vos placements immobiliers reposent sur de bonnes fondations. Immobilier-bureaux-illustration-SCPI-(©Fotolia

Certains s’en souviennent, le marasme du marché immobilier début des années 1990 a abattu nombre de fonds immobiliers SIIC (Société Civile de Placement Immobilier) ou SCPI. Mais le choc a servi de leçon et depuis les réglementations préventives s’appliquant aux intermédiaires ont été renforcées, à l’instar des règles de solvabilité s’appliquant aux assureurs et aux banques.

Car malheureusement pour les fonds immobiliers, si la valeur de leurs actifs s’effondre cela se voit à chaque calcul de la valeur liquidative (une fois par an pour une SCPI, tous les quinze jours pour la plupart des OPCI grand public). Et des baisses peuvent inciter les investisseurs à passer des ordres de vente, ce qu’ils ne feraient pas forcément s’ils étaient propriétaires de biens locatifs en direct dans le seul but de toucher des loyers et de valoriser un patrimoine à long terme.

Bloc "A lire aussi"

Un blocage durable des ventes de parts de SCPI peut désormais être évité. En cas de chute brutale des cours de l’immobilier, scénario que nous ne privilégions pas, l’AMF, l’autorité de tutelle des fonds a prévu de nouveaux mécanismes grâce auxquels il n’y a aucun risque de se retrouver dans une situation comparable à celle du début des années 1990.

«La fluidité des transactions est désormais mieux contrôlée et

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • launor le vendredi 28 aout 2015 à 17:09

    Il semblerait que le doute s'nstalle ...Je ne compte plus les immeubles de bureau qui attendent que les chômeurs viennent les remplir, alors que le tertiaire se délocalise vers les émergents et que le travail de saisie est proposé sur internet à des tarifs défiant toute concurrence à tous les chomeurs connectés à domicile.Ces bureaux seront occupés ...par des squatteurs.