Immobilier de montagne, demandez le programme

le
0
Les promoteurs lancent de nouvelles constructions dans des stations, petites et grandes. Exemples.

Top départ. Les vacances de février commencent ce samedi pour la première zone scolaire, celle de Paris. Qu'ils aient choisi une station familiale ou un des grands domaines des Alpes, ceux qui passeront leurs vacances à la montagne devraient voir, ici et là, des constructions annoncées ou tout juste terminées. Car la promotion immobilière continue en altitude. Beaucoup sont l'apanage de promoteurs locaux, quelques-unes, de groupes nationaux dont les acheteurs se réservent plusieurs semaines d'occupation et laissent l'opérateur gérer le bien.

Chez Pierre &Vacances, il reste deux programmes à la montagne en vente à Flaine et à Avoriaz. «Sur les 475appartements mis en vente il y a deux ans à Avoriaz, il en reste 45, essentiellement des grands, et nous en avons une soixantaine à Flaine», explique-t-on dans le groupe. Chez MGM, les projets foisonnent. Cette année, le groupe livre quatre résidences : à l'Alpe-d'Huez, à Val-Cenis, à Tignes et à Peisey-Vallandry (entre 5500 et 7000 ¤/m2 TTC). «Nous aurons vingt résidences en exploitation fin 2011», explique David Giraud, le président de MGM. Des appartements vendus pour l'essentiel à des Français (70%) à un prix moyen de 330.000 ¤ TTC pour des surfaces de 55 à 60 m2 en moyenne, chaque résidence comprenant un espace forme (piscine, spa). Sept nouveaux programmes sont lancés en 2011, notamment à Montgenèvre, Châtel, Combloux, Tignes et La Rosière.

La fiscalité des investissements locatifs s'est durcie, à la montagne comme ailleurs (la réduction d'impôt est passée de 20 à 18 % pour les résidences de tourisme). Mais les promoteurs de ces dernières se disent sereins. «Nos acheteurs investissent dans une optique patrimoniale, pas fiscale, nos produits ne sont pas faits pour une réduction d'impôt», estime David Giraud. «Nous ne sentons pour l'instant aucun changement de comportement lié à la modification de la fiscalité. Investir avec une réduction d'impôt de 18% reste un bon placement», relève-t-on chez Pierre &Vacances.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant