Immobilier de bureau : en Rhône-Alpes, de belles transactions

le
0

Second marché régional français, Rhône-Alpes a connu un regain d’activité grâce à quelques très belles transactions.

La demande placée qui représente 20 % de ce marché en France s’est élevée à 330.000 m2 pour les neuf premiers mois.

2014 devrait être une année moyenne avec 350.000 m2, après une année 2013 qui n’avait pas réussi à atteindre les 330.000 m2. Ce mieux est possible grâce à des opérations d’envergure de première main.

Une centrale d’achat du distributeur Leclerc a réalisé l’opération la plus spectaculaire depuis dix ans en prenant 106.600 m2 à Villette-d’Anthon.

L’est de la métropole lyonnaise et les secteurs de L’Isle-d’Abeau et de la Plaine de l’Ain sont la place forte de la logistique régionale. L’Isle-d’Abeau est le secteur le plus actif avec 150.000 m2 placés depuis le début de l’année.

Le marché se concentre sur les entrepôts existants

«Ce résultat demande à être relativisé car, parmi les quatre transactions enregistrées, celle de Leclerc est venue gonfler les volumes en regroupant sur un site unique les deux entrepôts de Saint-Quentin-Fallavier», observe Didier Malherbe.

Le marché se concentre sur les entrepôts existants faute de projets clés en main réalisables sur les 350.000 m2 de projets gris en Rhône-Alpes pour lesquels le permis de construire est accordé mais les premiers coups de pioche n’ont pas encore été donnés.

Selon une étude réalisée par DTZ, les valeurs locatives restent stables, entre 42 et 46 euros par mètre carré par an pour les entrepôts neufs de classe A dont les 13.700 m2 pris par Geodis à Satolas-et-Bonte pour 42 euros par mètre carré. Dans l’ancien ou le récent, les loyers oscillent entre 38 et 42 euros par mètre carré.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant