Immobilier d'entreprises : hausse de 44 % des montants investis au 1er trimestre

le
0

L’étude de Cushman & Wakefield sur les chiffres du 1er trimestre 2013 montre un marché français de l’immobilier d’entreprise contrasté accentuant les tendances de l’année dernière.

2,6 milliards d’euros ont été investis en France au 1er trimestre 2013, soit une forte hausse de 44 % par rapport à la même période en 2012 (1,8 milliard d’euros).

Le nombre total de transactions demeure très bas (57 transactions au 1er trimestre 2013 contre 87 à la même époque l’an passé).

L’évolution la plus significative concerne la forte progression des volumes investis en commerces. Ces derniers concentrent 42 % des montants engagés depuis janvier contre une moyenne annuelle de 17 % au cours de la dernière décennie. Les trois premiers mois de 2013 ont également confirmé l’appétit des investisseurs pour des boutiques de pied d’immeuble ou des actifs mixtes situés au cœur des artères les plus fréquentées de l’Hexagone.

Les bureaux, qui concentrent traditionnellement les trois quarts des montants investis en France, n’en ont totalisé « que » 51 % au 1ertrimestre 2013 (1,3 milliard d’euros). La part des bureaux devrait toutefois s’accroître lors des prochains trimestres du fait notamment de la mise sur le marché d’offres de grande taille dans des pôles tertiaires établis (quartier central des affaires parisien, La Défense, quartier des affaires de l’ouest).

Du côté des acteurs, les investisseurs Français concentrent 68 % des volumes investis dans l’Hexagone. Ils sont principalement représentés par les compagnies d’assurances (CNP), les OPCI et SCPI (AMUNDI, PRIMONIAL REIM) et les foncières (Gecina). Les investisseurs étrangers représentent 32 % des volumes investis en France.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant