Immobilier d'entreprise : stabilité en trompe-l'oeil au premier semestre

le
0
(NEWSManagers.com) - Les volumes investis sur le marché français de l'immobilier d'entreprise ont totalisé au premier semestre 5,6 milliards d'euros, en augmentation de 4% sur un an, selon les statistiques de Cushman & Wakefield. " Cette stabilité apparente ne doit pas occulter la forte baisse de 33% du nombre total de transactions sur un an qui indique un fort ralentissement de l'activité en partie lié au recul des opérations comprises entre 50 et 100 milions d'euros et à la désaffection dont pâtissent les marchés et actifs secondaires" , explique Olivier Gérard, président de Cushman & Wakefield France.

Sur les 166 transactions enregistrées depuis le début de 2012 (contre 249 au premier semestre 2011), 15 sont supérieures à 100 millions d'euros contre 8 un an auparavant. Ces grandes transactions totalisent 3,3 milliards d'euros, soit 59% de l'ensemble des montants investis dans l'Hexagone contre 30% au premier semestre 2011.
Reflétant un marché de l'investissement très polarisé, l'Ile-de-France concentre 84 % de l'ensemble des montants engagés dans le pays (4,7 milliards d'euros). De fait, 14 des 15 opérations de plus de 100 millions d'euros y sont situées, dont trois transactions supérieures à 500 millions d'euros: le 52-60 avenue des Champs-Elysées et les deux portefeuilles de bureaux cédés par KanAm et Eurosic. Ces trois opérations portent sur quelques actifs prestigieux de la capitale, sièges d'entreprises renommées du quartier central des affaires parisien (Cartier pour la Cité du Retiro, le Figaro dans Neo ou Allen & Overy dans le 52 Hoche) ou emplacement commercial de premier plan sur les Champs-Elysées (immeuble du Virgin Megastore).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant