Immobilier d'entreprise : bond de 44% des montants investis au premier trimestre

le
0
(NEWSManagers.com) -
Au premier trimestre 2013, les investissements en immobilier d'entreprise sur le sol français se sont élevés à 2,6 milliards d'euros, soit une forte hausse de 44 % par rapport à la même période en 2012 (1,8 milliard d'euros) et un niveau légèrement supérieur à celui du premier trimestre 2011 (2,5 milliards d'euros), selon des statistiques communiquées par Cushman & Wakefield. Faisant suite à un quatrième trimestre 2012 déjà animé, ce résultat est encore loin, toutefois, de la moyenne des montants investis au cours d'un premier trimestre depuis 10 ans (3,4 milliards d'euros).

En outre, le regain d'activité d'une année sur l'autre tient moins à un net desserrement du marché qu'à la concrétisation de quelques grandes transactions. Sept transactions de plus de 100 millions comptent ainsi pour 45 % de l'ensemble des montants investis depuis le début de 2013. Les transactions comprises entre 50 et 100 millions d'euros ont-elles aussi joué un rôle plus décisif, avec 12 opérations contre une seule au premier trimestre 2012. Le nombre total de transactions demeure en revanche très bas (57 transactions au premier trimestre 2013 contre 87 à la même époque l'an passé).

Par ailleurs, avec 375 354 m² au premier trimestre 2013, la demande placée chute de 17 % par rapport à la même période en 2012. Il s'agit du niveau le plus faible enregistré sur un trimestre depuis le troisième trimestre 2009. Le nombre total de transactions est particulièrement bas (521 contre 536 au premier trimestre 2012 et 646 deux ans auparavant). C'est également le cas du volume des ventes utilisateurs (- 75 % sur un an), dont le marché continue de pâtir des divergences de vues entre cédants et acquéreurs et du recul marqué de l'activité à Paris.

Mais le fléchissement du volume de la demande placée d'une année sur l'autre tient avant tout au rôle moins décisif des grandes opérations. 13 transactions supérieures à 4000 m² totalisant 118 929 m² ont été enregistrées au premier trimestre 2013 (contre 23 totalisant 212 464 m² au premier trimestre 2012), soit 32 % du volume de la demande placée totale (47 % au premier trimestre 2012). Aucun mouvement de plus de 20000 m² n'a par ailleurs été enregistré. Les très grandes transactions ont ainsi fait défaut, alors qu'elles avaient limité la chute de la demande placée en 2012.

Comme l'indiquent quelques mouvements, sous conditions suspensives, en cours de concrétisation, les grandes transactions pourraient cependant revenir au premier plan dans les prochains mois. De nouvelles opérations clés-en-mains, prisées par des utilisateurs désireux de se positionner en amont pour bénéficier de conditions de bail plus favorables, devraient notamment être finalisées, confirmant l'importance de la part du neuf dans la demande placée totale.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant