Immobilier coté : des petites foncières ambitieuses à mettre en portefeuille

le
0

? Altarea Cogedim : sur tous les fronts L'homme incarne l'essence de l'entrepreneur patron de foncière, capable de conjuguer vision de long terme, prudence mais aussi prises de risque, même si elles ne sont pas toujours couronnées de succès. Alain Taravella a débuté sa carrière avec Gérard Brémond, autre figure de l'immobilier français, avec lequel il lance

Pierre & Vacances (voir le cours). Il sera le directeur général durant dix ans. C'est en'94 qu'il crée Altarea avec Jacques Nicolet. La société grandit, rachète des actifs délaissés par d'autres, investit dans les centres commer-ciaux et les bureaux. Jusqu'à ce coup d'éclat de 2007, quand il reprend

Cogedim (voir le cours). Cette irruption dans la promotion de logements haut de gamme sera suivie en 2012 du rachat de Rueducommerce. Le groupe se voit dès lors en «foncière multicanal». Un concept qui traduit la volonté de la société d'embrasser toutes les mutations du commerce. Un enjeu de taille alors que son portefeuille d'immobilier commercial, en recentrage sur les grands actifs, pèse 4,3 milliards d'euros, dont 2,5 milliards en propre.

(lerevenu.com) - 10 euros de dividende. À 66 ans, Alain Taravella, qui contrôle 46,1% du capital, inscrit son action dans la durée. Au nom de la pérennité du groupe, une nouvelle gouvernance vient d'être mise en place avec trois directeurs généraux délégués. De plus, les derniers mois ont été mis à profit pour renforcer la

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant