Immobilier : chute de l'activité du crédit en 2012

le
4
PinkBlue/Shuttertsock.com
PinkBlue/Shuttertsock.com

(Relaxnews) - En décembre dernier, les taux d?emprunt continuent de se découvrir fil à fil. En dépit de ce recul inexorable, ni la demande, ni la production de crédits ne se sont redressés, d'après l?Observatoire Crédit Logement CSA, qui publie jeudi 3 janvier son Tableau de bord pour décembre 2012.

Emprunter dans le neuf, l'ancien ou pour réaliser des travaux ne cesse de devenir très favorable. Depuis mars dernier, les taux des prêts ont réalisé une baisse "totalement inédite et historique", selon le Tableau de bord de l?Observatoire Crédit Logement CSA, dévoilé jeudi 3 janvier.

Grâce à ce recul sensible, il est possible d?emprunter à 3,23% en moyenne en décembre dernier, contre 3,31% un mois plutôt. Et fin 2012, les établissements de crédit ont pu limiter la chute d?activité "d?un marché particulièrement déprimé", selon l?observatoire.

Cependant, ce Tableau de bord note que l?indicateur de solvabilité de la demande réalisée se dégrade depuis début 2012. Même si la baisse des taux d?intérêt a aussi permis quelques sursauts l'an dernier, le niveau de l?indicateur de solvabilité de la demande en décembre illustre un désaveu pour les emprunts et des marchés immobiliers sclérosés.

En outre, si l?attractivité des taux a aussi soufflé un vent d?optimisme sur la production de crédits en novembre, "comme en 2011 à la même époque", relève l?observatoire, l'année dernière, le total des prêts accordés recule de 33,1% par rapport à la même époque un an plus tôt.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.gil123 le vendredi 4 jan 2013 à 12:07

    immobilier locatif= TAXES (Comment avoir plus de logement?)

  • mrpochpo le vendredi 4 jan 2013 à 10:20

    Il n'y aura pas de baisse des prix ... tout est fait pour qu'on ait une France de locataires, et non de propriétaires !

  • JUFRABRE le vendredi 4 jan 2013 à 10:05

    @SaasFee Entièrement d'accord avec vous. De gré ou plutôt de force, les acheteurs potentiels en ont certainement assez d'être pris pour des gogos et n'achètent donc pas. Le marché immobilier, très spéculatif, a vu les prix augmenter abusivement depuis 10 ans. A trop en vouloir, ce système risque de s'autodétruire. Seul une baisse significatives des prix pourrait relancer le marché. Sinon...

  • SaasFee le vendredi 4 jan 2013 à 07:45

    C'est quoi, ces articles bidons ? Les taux sont historiquement bas, et les prix historiquement hauts. Ça alors, c'est bizarre. De moins en moins de personnes souhaitent ou peuvent s'endetter au taquet sur 25 ans pour habiter 18 mètres carré. Étrange, étrange ...