Immobilier : calculer le Duflot et le PTZ+ en ligne

le
1
Calculer son PTZ+ sur www.territoires.gouv.fr/ptzplus All rights reserved
Calculer son PTZ+ sur www.territoires.gouv.fr/ptzplus All rights reserved

(Relaxnews) - Les investisseurs et les futurs propriétaires peuvent désormais surfer sur deux moteurs dédiés aux dispositifs d'aides mis en place par le gouvernement en 2013. Des outils interactifs développés par le ministère de l'Égalité des territoires et du Logement.

En remplacement du Scellier, le dispositif d'aide à l'investissement locatif dit Duflot va permettre aux particuliers investisseurs de bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu de 18% sur le prix d'achat d'un logement neuf en zone tendue. Mais avec contrepartie. Pour savoir comment jouir de cette aide, le ministère de l'Égalité des territoires et du Logement vient de mettre en ligne un calculateur.

Ce dernier va permettre aux investisseurs de vérifier que la commune choisie est bien visée par le dispositif Duflot, de calculer le montant du loyer qu'ils peuvent fixer, de connaître le plafond de revenus maximal de leurs futurs locataires, ou encore d'évaluer leur réduction d'impôt. Une rubrique "Bien investir : mode d'emploi" va également recenser des conseils pratiques à consulter avant d'investir.

Autre outil développé par le ministère : le calculateur PTZ+. Il permettra aux futurs propriétaires de savoir s'ils peuvent bénéficie, ou pas, du prêt à taux zéro plus (PTZ+) dans sa version 2013.

Pour retrouver le calculateur Duflot : www.territoires.gouv.fr/investissementlocatif
Pour calculer son PTZ+ : www.territoires.gouv.fr/ptzplus

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chimien le samedi 16 mar 2013 à 16:07

    Non, ce n'est pas la peine de calculer votre Duflot, que ce soit en ligne ou avec un boulier! Passez votre chemin, vous gagnerez temps et argent à ne pas vous y intéresser! Sauf si être la risée du monde et vous faire prendre pour un pigeon vous procurent des plaisirs de masochiste.