Immobilier : Bouygues veut des aides fiscales

le
15
Dans une interview au quotidien Les Échos ,Martin Bouygues explique que l'État doit aussi favoriser l'accès au foncier pour faire baisser les prix des logements.

«Compte tenu des besoins en logements, je ne crois pas qu'on puisse se passer d'aides publiques». Dans un entretien au quotidien Les Échos, Martin Bouygues, PDG du groupe éponyme, adresse ses recommandations au gouvernement, mais aussi aux candidats à la présidentielle. Après le remaniement des aides au logement, le géant du BTP qui affiche cette année sa bonne santé avec un carnet de commandes en hausse de 7%, prépare le terrain. Principal sujet d'inquiétude: la mort annoncée du dispositif Scellier en 2013. L'avantage fiscal apporte aujourd'hui une réduction d'impôt de 22% aux particuliers qui achètent pour louer. Le coup de pouce reviendra à 14% en 2012, avant de disparaître totalement. De quoi faire trembler les promoteurs qui réalisent la moitié de leurs ventes grâce à cette niche fiscale. Pour Martin Bouygues «la France n'a tout simplement pas le choix», il faut une aide fiscale à l'investissement locatif... sous peine de voir les particuliers se diriger vers d'autres placements pour préparer leur retraite.

Besoins de logements

Mais outre l'aspect financier, Martin Bouygues souligne qu'il est important de continuer à construire. «La France a un déficit structurel cumulé de 800.000 à 1 million de logements par rapport aux besoins suscités par la croissance démographique et la multiplication des familles recomposées», explique-t-il. Le recentrage du «prêt à taux zéro» sur le neuf , et les taux d'intérêt encore intéressants devrait selon lui soutenir l'activité en 2012. «Côté acheteurs, je pense que les moyens financiers existent, c'est plus actuellement un problème de confiance dans l'avenir. Le climat anxiogène suscite l'incertitude chez les jeunes ménages», assure-t-il.

Quant à la hausse des prix des logements, le patron de Bouygues estime qu'elle est directement liée à l'inflation du coût du foncier, «et ce n'est pas les promoteurs qui la génère». Il plaide donc pour que les pouvoirs publics change la réglementation, pour que davantage de terrains constructibles soient disponibles.

LIRE AUSSI:

» Plan de rigueur: quel impact sur le marché immobilier?

» Le prêt à taux zéro réduit, le Scellier supprimé

SERVICE:

» Retrouvez les annonces immobilières dans le neuf avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMO SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • loco93 le lundi 19 déc 2011 à 11:09

    Se loger est déja un gouffre financier, à ce rythme là, on ne pourra plus du tout consommer définitivement du made in france!! il se notamment trouve ici la source du problème du pouvoir d'achat, mais personne n'en parle...

  • loco93 le lundi 19 déc 2011 à 11:06

    lol de chez lol!! Comme si que le slogan électoral et tout ce qui s'en suit, "une France de propriétaires", n'avait pas déjà assez engraissé les banques et l'immobilier sur le dos des pauvres endettés qui se sont fait convaincre d'acheter toujours de plus en plus haut, voir trés trés haut (le prix)!

  • M8559447 le vendredi 16 déc 2011 à 14:24

    Incroyable d'entendre des ânneries pareils de la part de ce Martin Bouyguignol ... il ne manque pas de toupet ...

  • M9943828 le vendredi 16 déc 2011 à 10:51

    Et pourquoi ne baisseraient il pas leurs prix ces imbéciles ?

  • c.voyant le jeudi 15 déc 2011 à 18:56

    Le Scellier c'est la même chose que les HLM=défiscalisation+plafonnement des loyers.Le Scellier c'est la privatisation du système HLM. L'état à enfumer suffisamment de particuliers avec cette embrouille, il doit revenir à ses responsabilités, c'est à dire prendre en charge le logement social et non pas s'en débarrasser dans le privé.

  • bianca20 le jeudi 15 déc 2011 à 18:20

    Qu'on arrête avec les aides fiscales qui vont directement de la poche du contribuable a la poche des promoteurs immobiliers et maintiennent les prix artificiellement hauts. Qu'on laisse le marché faire son œuvre et revenir a des niveaux normaux c'est a dire 40 a 50% inférieurs aux prix actuels et le marché repartira de lui-même.

  • roux1238 le jeudi 15 déc 2011 à 15:45

    sur Cannes (06) c'est du 6000 / 7000 € le m² et 40 €/m² de charges locatives... c'est coolpile je gagne, face tu perds :-))

  • M853344 le jeudi 15 déc 2011 à 14:48

    Il a raison c est au contribuable de continuer a financer ses margessi il n y avait pas de scellier le foncier n aurait pas flambé et la clientele serait solvable .Laissons faire l offre et la demande et apres une periode difficile le marché repartira sur une base saine.Et si le pauvre martin a payé recemment des terrains trop chers et bien qu ils en passe une partie en perte

  • dludo le jeudi 15 déc 2011 à 13:55

    le mot e s c r o c est interdit. Dommage, il qualifie bien de nombreuses pratiques.

  • dludo le jeudi 15 déc 2011 à 13:53

    C'est aussi un bon argument que les promoteurs utilisent pour e s c r o q u e r les particuliers au travers de soit-disant placements financiers très rentables, qui au final feront la ruine des moins vigilants; le promoteur (et ses filiales indépendantes), lui, il gagne toujours: vente, gestion, assurance...