Immobilier : au moins deux ans de baisse de prix

le
33
Selon un rapport de l'agence de notation Standard & Poor's, les prix de l'immobilier français devraient baisser de 5% en 2013 et autant en 2014.

Après The Economist, c'est au tour de l'agence de notation Standard&Poor's de se pencher sur la santé du marché immobilier européen. Selon une étude parue ce jeudi 17 janvier, «la tendance à la baisse des prix des marchés français et hollandais semble s'accélérer». Les tarifs du marché tricolore devraient reculer de 5% en 2013 comme en 2014. L'analyse souligne que la faiblesse du marché du travail et l'augmentation des impôts devraient déboucher sur une faible consommation et maintenir le marché immobilier dans le marasme.

Standard & Poor's estime cependant qu'il s'agit là d'une «correction relativement bénigne» au vu de la très forte augmentation (10% par an en moyenne) enregistrée entre 2000 et 2007. L'enquête reste d'ailleurs assez optimiste sur le long terme en relevant que la pénurie de logement, couplée à une augmentation sensible de la population française devrait soutenir le niveau des prix. Une situation que l'on retouve également au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.

L'exception allemande

Tout comme The Economist, Standard & Poor's relève la situation très particulière de l'Allemagne. C'est le seul pays où les prix devraient augmenter de 3% par an pour les deux ans à venir. Cette hausse modérée «est plutôt une forme de normalisation qu'une source de préoccupation», précise l'étude dans la mesure où les prix outre-Rhin se sont maintenus jusque-là à des niveaux plus faibles que ceux des voisins.

Quant à l'Espagne, la correction sévère des prix devrait se poursuivre: après la baisse de 9,5% enregistrée en 2012, Standard&Poor's prévoit un retrait de 7,8% cette année et de 6% l'an prochain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M720531 le vendredi 18 jan 2013 à 18:10

    Beaucoup de "candidats acquéreurs" sur le site de toute évidence. Et qui risquent de regarder passer le train, tout du moins pour Paris. Sur PAP, depuis le 16 Octobre dernier, point bas constaté pour les 3 pièces et plus avec 8.817E dans le XIème et 51 offres, le marché a repris 5.70% en un trimestre pour s'établir à 9.278E désormais et 37 offres seulement. Le max constaté, hors points aberrants, c'était environ 9400E, en moyenne (Fevrier et été 2011).

  • titi18 le vendredi 18 jan 2013 à 16:06

    J'ai connu une baisse entre 1994 et 1997 et de 2012 à ce jour, mais ça n'a jamais été une baisse forte surtout dans les zones où le taux de chomage est moins élevé qu'ailleurs. Le reste du temps l'immobilier n'a fait que de monter.

  • M802641 le vendredi 18 jan 2013 à 15:41

    Pénurie de logement, pénurie de foncier, pénurie d'ouvriers qualifiés, coût de matières premières et main d’œuvre en constante hausse (INSEE), prix du neuf stratosphérique avec écart neuf/ancien grandissant, amour pour la pierre des français, prêts immobiliers à 3% (du "jamais vu"), "douce France" pays de "bien vivre" (sauf fiscalité !!)..... L'immobilier en France n'est pas près de baisser beaucoup tout de suite à mon avis !

  • JOKEN le vendredi 18 jan 2013 à 12:19

    LOL ! La baisse de prix se fera que dans les zones désertées par les français... Le résidentiel reste très cher et le restera! Je n'ai jamais vu l'effondrement des prix dans les zones résidentielles, donc comme d'hab ce genre d'annonce est fait pour servir les agences immo qui elles voudraient continuer à s'en mettre plein les poches sur le dos des acheteurs devenus intelligents et qui s'adressent directement aux particuliers par le site PAP et d'autres ...

  • M601364 le vendredi 18 jan 2013 à 11:45

    Le livret A rapporte autant avec moins d'embrouilles ????

  • supersum le vendredi 18 jan 2013 à 11:32

    M2140153 C'est simple chaudière à changer suivi de douche de 3 ans pétée, avec les taxes 10000 euros de frais en 2 ans, le locataire lui se contente d'attendre. Alors je reconnais les tapisseries jamais, mais je sens que des locataires vont avoir une surprise quand ils devront payer tout ça dans leur maison. Normalement ça se rafraichi entre 2 locataires mais vu que maintenant les loyer restent tel quel je doute que ça perdure

  • M6762365 le vendredi 18 jan 2013 à 10:58

    c'est clair que la fiscalité écrasante n'est pas étrangère à la forte inflation des prix immobilier...

  • jbonsens le vendredi 18 jan 2013 à 10:55

    La fiscalité augmente (TVA à 10 et 20 %), les matiéres premieres et les couts salariaux ne baissent pas, la population continue d'augmenter, les frais de transaction restent élevés..je ne vois pas trop comment les prix (en region) pourraient baisser...

  • M2140153 le vendredi 18 jan 2013 à 10:55

    Et de charges d'entretien, frk987. ----------- de par sa nature optimiste, le propriétaire a tendance à égarer ses factures de chez Casto, LM… et à oublier tous ces dimanches à repeindre, changer les carreaux démodés, isoler les combles, changer les compteurs… ---------- Proprios, finalement, vous renouvelez l'intérieur tous les combien ? 10 ans, 20 ans, 30 ans ?

  • M2140153 le vendredi 18 jan 2013 à 10:49

    titi, tu subis un "taxe élevée" ?! Compte titre ?!!! Disparition du PFL ?!!!!! ---------- Dommage, n'est-ce pas ? ---------- Une alternative ?