Immobilier : après le Brexit, le Périgord pris d'assaut

le , mis à jour à 09:32
6
Immobilier : après le Brexit, le Périgord pris d'assaut
Immobilier : après le Brexit, le Périgord pris d'assaut

Depuis le Brexit, les Anglais ne savent plus où donner de la tête. Les retraités installés en France se demandent comment ils vont pouvoir rester si la livre sterling continue de chuter en Bourse face à l'euro, et les Britanniques d'outre-Manche s'inquiètent, eux, de voir fondre leur épargne si leur économie venait à s'effondrer.

 

Selon le groupe d'agences immobilières Leggett, leadeur en France des transactions immobilières avec nos voisins d'outre-Manche, ces épargnants inquiets auraient plus que jamais jeté leur dévolu sur le Périgord (département de la Dordogne) pour y placer leurs économies dans la pierre. « Depuis janvier et l'annonce du référendum, la crainte du résultat avait déjà fait grimper le nombre de ventes immobilières à trente et une par semaine en moyenne sur l'ensemble du groupe Leggett, explique Karen Vick, de l'agence de Bergerac (Dordogne). Mais, pour la semaine qui vient de s'écouler, dans la foulée du vote en faveur du Brexit, nous avons réalisé 42 compromis de vente, acceptés par les vendeurs. Soit une progression de 30 %. » Comme Karen, Helen Charleworth, agent immobilier elle aussi en Dordogne, a aussi constaté un changement, avec « deux maisons vendues en une semaine à des Britanniques, suite au résultat du référendum. »

 

On pourrait presque parler de rush, si l'on en croit le président du groupe immobilier, Trevor Leggett, qui explique, encore tout étonné : « Nous avons reçu plus d'un millier de demandes de clients concernant nos propriétés depuis les résultats du référendum. » Depuis le début de l'année et l'annonce du référendum qui inquiétait nombre d'insulaires, « le nombre de compromis de vente signés, explique-t-il, avait déjà augmenté de 21 % comparé aux deux premiers semestres de 2015 ». Davantage d'achats après le vote, donc, mais en revanche des prix en baisse. « Avec la chute de la livre qui a suivi les résultats du vote de dimanche ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Cambio17 il y a 5 mois

    Au contraire les salariés et retraités Britanniques vont perdre en pouvoir d'achat vu que la £ baisse...

  • j.doury il y a 5 mois

    votre propagande ne fera pas monter l'immo vous perdez votre temps.

  • j.doury il y a 5 mois

    n'importe quoi! qui écrit des torchis pareil!

  • sibile il y a 5 mois

    à notre tour de dérouler le tapis rouge aux Britanniques qui souhaitent venir dépenser leur retraite dans nos villages abandonnés

  • mlaure13 il y a 5 mois

    Il faut parler au passé...pour de l'immo si bon marché en Dordogne...???...-)

  • titouan9 il y a 5 mois

    La dordogne , ce superbe département ou il fait si bon vivre et ou l'immobilier est si bon marché attire nos amis britanniques , hollandais , belges qui seront toujours les bienvenus ....... :)