Immobilier ancien : le prix moyen au m² sur 12 mois en repli pour la première fois depuis la crise de 2008

le
5
Immobilier ancien : le prix moyen au m² sur 12 mois en repli pour la première fois depuis la crise de 2008
Immobilier ancien : le prix moyen au m² sur 12 mois en repli pour la première fois depuis la crise de 2008

(Relaxnews) - Pour la première fois depuis la crise de 2008, le prix au mètre carré des logements anciens en France, calculé sur douze mois, affiche une tendance à la baisse, révèle le bilan semestriel du réseau immobilier Century 21, ce lundi 2 juillet. Cependant, la baisse est limitée à -2,6% entre les premiers semestres des années 2011 et 2012. Aujourd'hui, le mètre carré français se vend en moyenne 2.623euro(s), à l'exception de Paris qui reste un marché atypique.

Le prix du mètre carré français est en baisse, certes, mais il affiche encore un niveau supérieur à celui constaté avant la crise de 2008. Il s'établit à 3.437euro(s) pour un appartement, et à 2.107euro(s) pour une maison.

Pour l'heure, "les vendeurs refusent d'ajuster leurs prétentions à la baisse" souligne Century 21, expliquant la limitation du recul du prix du mètre carré des logements anciens entre les premiers semestres des années 2011 et 2012. Ces derniers préfèrent en effet attendre d'avoir vendu avant d'acheter. "La suppression du prêt à taux zéro+ conjuguée à l'augmentation des taux d'intérêt entre les mois d'octobre et de mars et au durcissement des conditions d'octroi des crédits ont exclu du marché les ménages les plus modestes" ajoute le réseau immobilier.

Résultat, les délais de vente se sont allongés de huit jours entre le premier semestre 2011 et la même période en 2012. Aujourd'hui, le marché immobilier français est soutenu par des acquéreurs déjà propriétaires, qui rêvent d'investir à nouveau dans la pierre. Ainsi, au premier semestre 2012, 17,8% des transactions sont des investissements.

A l'échelle régionale, treize régions sont concernées par la baisse des prix du mètre carré, notamment le Nord, la Provence-Alpes Côte d'Azur ou encore le Languedoc-Roussillon.

Aujourd'hui encore, Paris se démarque comme un marché en marge, qui a enregistré une hausse de 1,6% de ses prix entre les premiers semestres 2011 et 2012. Pour devenir propriétaire dans la capitale, il faut disposer d'un budget moyen de 394.209euro(s). Un portefeuille conséquent, qui laisse pour compte certains profils d'acquéreurs. "Il laisse la part belle aux cadres supérieurs et aux professions libérales qui représentent, au premier semestre 2012, 44% des acquéreurs, quand les employés ne représentent que 11% des acheteurs" résume Century 21.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9810937 le lundi 2 juil 2012 à 18:15

    394.209 EURO, cela fait environ 700.000 en remboursement à 25 ans soit 2300 EURO par mois ... pas facile pour tout le monde... et à ce prix là ne rêvez pas vous n'aurez eu que 50 ou 60 m2 et pas dans les plus beaux quartiers : pas de quoi loger une grande famille !

  • ben4you le lundi 2 juil 2012 à 15:06

    Je viens d'acheter un commerce avec 2.5 salariés à Paris et ça me coûte moins cher qu'un studio à Paris ... quand acheter une entreprise (bien qui crée de la valeur et la richesse) coûte moins cher qu'un appartement (bien improductif dont le rendement devient presque nul étant donné le niveau des prix) c'est qu'il y a vraiement un problème!!!!!!

  • v.brugio le lundi 2 juil 2012 à 13:39

    J'aime bien le "les vendeurs refusent d'ajuster leurs prétentions à la baisse" : s'ils vendent, c'est qu'ils ont besoin d'argent. Attendons un peu et on verra la débandade...

  • M6762365 le lundi 2 juil 2012 à 13:12

    l’immobilier n'a pas beaucoup à craindre tant que la culture de prise de risque ne sera pas plus développer en France.

  • M8700720 le lundi 2 juil 2012 à 13:00

    Oui c'est peu et si en plus c'est Century 21 qui le dit on peut les croire sur parole.... Non merci je suit en dehors du secteur de l'immobilier... Et pour longtemps. Si je pouvais vendre de l'immobilier à découvert je le ferais sans hésité