Immobilier : acheter un bien à la montagne

le
0
Les vacanciers qui aiment la neige sont au rendez-vous dans les stations de ski où le marché immobilier tourne au ralenti avec des prix stables. De nouveaux programmes sont en vente jouant la carte du bien-être.

C'est le rush dans les stations de ski. Un quart des Français ont prévu de partir pendant les vacances scolaires d'hiver et 46% des vacanciers ont choisi la montagne, selon le dernier baromètre Ifop/Mondial Assistance publié cette semaine. L'occasion pour certains de faire le tour des offres immobilières.

«Les transactions ont diminué de 30% dans les stations savoyardes. Seuls les biens d'exception et de très haute qualité continuent de se vendre assez rapidement», indique la Fnaim. Le réseau estime le prix médian au mètre carré dans l'ancien à 5500¤ à Avoriaz, alors qu'il atteint 7400¤ à Megève, autour de 4 000¤ à La Plagne, La Rosière, Tignes, Valmorel ou Champagny. Et 8000¤ à Courchevel, Méribel Village ou Val-d'Isère.

Pour ne pas se tromper en achetant à la montagne, il faut bien sûr veiller à la qualité de l'emplacement, mais aussi au poids des charges ainsi qu'à la solidité de l'exploitant si on investit dans une résidence de tourisme.

Les programmes neufs sont moins nombreux qu'avant. «Nous avons changé de modèle économique pour nous adapter à la crise, nous livrons entre 200 et 260 appartements par an contre 330 dans le passé», explique David Giraud, le président de MGM. Face à la forte demande de locations haut de gamme, les promoteurs se sont adaptés.

Pour répondre à l'appétit de «bien-être» des vacanciers, ils proposent des programmes avec piscines, saunas et salles de sport. MGM livrera ainsi à la fin de 2013 une résidence de tourisme à Tignes Les Boisses et une autre à Châtel (prix moyen: 284.000¤ hors taxes pour un trois pièces de 55 m²). Avec des projets à Montgenèvre, aux Saisies et à Samoëns. Chez Pierre & Vacances, il reste quelques appartements à Avoriaz dans la résidence 5 étoiles Amara. Et un seul autre programme, lui aussi 5 étoiles, est en cours de commercialisation à Flaine (4500 à 5000 ¤/m² hors taxes). Aux Arcs 1800, le programme Edenarc, bébé d'un promoteur local et d'une société canadienne, est en vente face au mont Blanc.

Et les Pyrénées ne sont pas en reste. A Saint-Lary-Soulan, Socaim propose par exemple des deux pièces de 51 m² à 233.000 ¤ dans une copropriété classique, en jouant aussi la montée en gamme.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant