Immobilier à Paris : les prix de l'ancien bientôt sous les 8 000 euros le m²

le
3
Immobilier à Paris : les prix de l'ancien bientôt sous les 8 000 euros le m²
Immobilier à Paris : les prix de l'ancien bientôt sous les 8 000 euros le m²

Bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent investir dans la pierre à Paris ! Les prix de l'ancien au mètre carré continuent de baisser. Et pour la première fois depuis bientôt quatre ans, ils devraient passer sous la barre des 8 000 euros le m² en moyenne au premier trimestre 2015.

«D'après les promesses de ventes enregistrées, la courbe des prix devrait continuer à s'infléchir, pour s'établir à 7 980 euros le m² en moyenne», a annoncé jeudi le notaire Olivier Savary, lors d'une conférence de presse de la Chambre des notaires de Paris Ile-de-France. Après avoir atteint un pic à 8 440 euros en 2012, «les prix vont ainsi passer, pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2011, en-dessous des 8 000 euros le m²», a-t-il souligné.

L'exception des XIVe et IVe arrondissements

Selon les notaires, les prix ont baissé dans tous les arrondissements de Paris. Excepté dans deux : le XIVe, où ils ont progressé de 2% à 8 760 euros le m². Et dans le IVe où ils ont augmenté de 3,6% à 11 220 euros le m². 

A contrario, les baisses ont été les plus fortes dans certains arrondissements du centre. Dans le VIIe, ils ont reculé de 7,6% à 10 820 euros le m². Et dans le IIe, où ils ont cédé 9,3% à 8 980 euros le m². Les autres arrondissements ont connu des variations plus faibles, excepté le XIIe, où les prix s'inscrivent en recul de 5,2% à 7 500 euros le m². 

Les arrondissements dont les prix se sont maintenus au-dessus des 10 000 euros le m² sont les Ier,IVe, Ve, VIe et VIIe.

Mais aucun n'atteint les 12 000 euros le m², alors que les prix du VIIIe arrondissement avaient bondi jusqu'à 13 520 euros en 2012, soulignent les notaires. Sauf certaines ventes de biens «de prestige» qui atteignent encore des sommets : 25 000 euros le m² pour un appartement de 93 m² proche du théâtre de l'Odéon (VIe). Et même 31 790 euros le m² pour un autre, d'une surface de 162 m² , proche des Champs-Elysées ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • CHAKHO le vendredi 28 nov 2014 à 09:28

    Il faut taxer surtout les appartements inoccupés et les résidences secondaires

  • bali16 le vendredi 28 nov 2014 à 09:25

    Il faut taxer l'immobilier

  • gnapi le jeudi 27 nov 2014 à 17:53

    Ceux qui se sont enrichi en dormant, sans realizer leur plus-values potentielle, vont pouvoir continuer à dormir. Au moins ils ne paieront plus l'ISF au motif que leur appartement de 100 m² dispose aussi d'un parking.