Immobilier : à la recherche du juste prix

le
2
Immobilier : à la recherche du juste prix
Immobilier : à la recherche du juste prix

(Relaxnews) - Le réseau Orpi a publié mardi son baromètre de l'offre et de la demande immobilière. Cette analyse qui porte sur l'année 2011 et le premier semestre 2012 dresse un constat sans appel : le marché immobilier se dégrade.

Un déséquilibre croissant s'opère entre offre et demande entre 2011 et le premier semestre 2012. Face à un pouvoir d'achat toujours plus limité, les acheteurs adoptent désormais une position attentiste. Le volume des ventes a diminué de près de 15% au premier semestre 2012. Selon ce baromètre, ce constat pourrait s'aggraver avec la disparition de deux soutiens que sont le dispositif Scellier ou le PTZ.

Ce baromètre souligne aussi une offre de logements forte en grandes maisons et petits appartements là où les acheteurs, en particulier les primo-accédants, sont en quête de surfaces de taille moyenne. Pour Orpi, ces données expliquent le déficit de biens immobiliers sur le territoire alors que le parc de logements est relativement fourni.

En outre, des écarts importants s'installent entre le prix souhaité par le vendeur, celui de mise en vente, et celui vendu. Ainsi, en moyenne un propriétaire de maison qui demande 256.000 euros, la vend 247.000 euros. Idem côté appartements avec un prix initial de 201.000 euros contre un prix de vente de 188.000 euros.

Reste que les prix de vente des maisons entre 2011 et 2012 demeurent stables, quand ceux des appartements augmentent de 5% au premier semestre de cette année. Malgré cette stabilisation, les délais de vente eux augmentent de trois semaines.

La cause tiendrait dans la frilosité des acheteurs face aux incertitudes économiques. Ils restent attentistes vis-à-vis de la mise en ?uvre des promesses de campagne ou d'aides fiscales et incitatives, auxquelles s'ajoute la méfiance des banques. Selon Orpi, le rôle de l'agent immobilier, intermédiaire indispensable au moment de la transaction, doit permettre de faire prendre conscience à chacune des parties prenants de la réalité des marchés et ainsi faciliter les échanges.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gnapi le mercredi 19 sept 2012 à 15:58

    Conclusion :- les prix c'est n'importe quoi à 7-8% près- les prix restent déconnectés du ... vrai marché- le marché fait les prix de transaction, les prix d'annonce ne font plus le marché

  • jpdeniel le mercredi 19 sept 2012 à 15:24

    et bein y en a encore qui achète !! moi tout seul je vois pas comment .... snif