Immobile fait du surplace

le
0
Immobile fait du surplace
Immobile fait du surplace

Meilleur buteur de Serie A lors de la saison 2013-2014, l'attaquant italien en est à son deuxième club depuis qu'il a quitté l'Italie, mais il ne parvient toujours pas à s'imposer hors de ses terres.

Ouverture de Verratti, débordement d'Insigne, but d'Immobile. Voici une action vue et revue maintes fois durant la saison 2011-2012 de Serie B. C'était le Pescara de Zeman, de retour parmi l'élite grâce à ses trois jeunes pousses qui affichaient alors 21 ans de moyenne d'âge. Aucun d'eux ne poursuivit l'aventure avec le club abruzzese, mais tous confirmèrent leur talent dans leur nouveau club, voire en équipe d'Italie. Marco Verratti est titulaire indiscutable du PSG, Lorenzo Insigne est un élément clé du Napoli de Sarri et Immobile.... Eh bien, Ciro était peut-être même le mieux lancé avec un titre de meilleur buteur de Serie A à la fin de la saison 2013-2014. Mais depuis, c'est la crise.

La froideur allemande


4 septembre 2014, les débuts de l'ère Conte en Nazionale. L'adversaire ? Les Pays-Bas, troisième du Mondial. L'attaque ? Zaza-Immobile. Le duo le plus complémentaire selon le néo-sélectionneur qui compte ressortir son 3-5-2 utilisé à la Juve. Au bout de trois minutes, Ciro ouvre le score, et au soir de ce premier match, la sentence tombe : le prochain buteur azzurro, c'est lui, d'autant qu'il vient de quitter le Torino pour rejoindre le Borussia Dortmund et il compte bien exploser sur la scène européenne avec la bande à Klopp. Sauf que...

"Les Allemands sont froids, il n'y a rien à faire. Cela fait huit mois que je suis ici, aucun coéquipier ne m'a invité à dîner chez lui", voici ses déclarations en février dans le magazine Sportweek. Les Jaune et Noir galèrent au fond du classement, son coach lui préfère Ramos et Aubameyang, ce dernier est à peu près le seul joueur avec qui il communique de par son passé dans les équipes de jeunes du Milan. Immobile livre une interview de dépressif, le mal du pays le ronge et ça se répercute sur ses performances. Jamais blessé, il est pourtant utilisé au compte-gouttes : 1634 minutes de jeu, seulement 17 titularisations et, malgré ces conditions, un score honorable de 10 buts, 6 en BuLi, 3 en coupe et 4 en Ligue des champions. Conte l'a attendu jusqu'en mars avant de virer sur Graziano Pellé, qui s'éclate en Premier League.

La canicule espagnole


Klopp parti, Ciro s'en va aussi. Si le choix d'aller au Borussia était plutôt bon sur le papier, puisque la place de Robert Lewandowski était libre, celui de filer en prêt au FC Séville laisse perplexe. Unai…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant