Immigration : Londres baisse la garde

le
0
La ministre de l'Intérieur se retrouve au c?ur d'un scandale pour avoir autorisé un relâchement des contrôles aux frontières, reniant une promesse de David Cameron.

De notre correspondant à Londres

Pour le deuxième jour consécutif, la ministre de l'Intérieur britannique Theresa May s'est retrouvée mardi sur la sellette à la Chambre des communes. La révélation d'un scandale sur un relâchement des contrôles d'immigration a déjà provoqué la suspension du patron de la police des frontières et de deux autres responsables la semaine dernière. Embarrassant pour David Cameron, qui fait de la maîtrise de l'immigration l'une de ses priorités.

Lundi, Theresa May a admis sa responsabilité, reconnaissant avoir personnellement autorisé une procédure allégée d'entrée sur le territoire. Mardi, elle a cependant affirmé qu'elle ne démissionnerait pas

«Combien de terroristes, de criminels et de sans-papiers se sont introduits en Grande-Bretagne?», s'interrogeait mardi le tabloïd The Sun. L'ensemble de la presse, y compris conservatrice, s'indignait de la réponse de la ministre: «Nous ne saurons jamais combien de personnes sont entrée

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant