Immigration : les conséquences néfastes de l'affaire Leonarda

le
1
Les rédacteurs de la synthèse des préfets du 25 octobre 2013 assurent que le cas Leonarda «a permis de mettre en lumière une nouvelle fois les difficultés du système d'asile».

Dans la synthèse des préfets du 25 octobre 2013 publiée par Le Figaro, un large encart est réservé à l'affaire Leonarda, du nom de cette jeune Rom expulsée de France avec sa famille vers le Kosovo, le 9 octobre dernier. Et le texte l'affirme: «À rebours du traitement médiatique national, "l'affaire Leonarda" n'a pas semblé émouvoir l'opinion publique dans les territoires».

Bien sûr, ce document est rédigé par des hauts fonctionnaires que l'on pourrait considérer comme juges et parties, puisque leur ministre, Manuel Valls, a été très attaqué dans cette affaire par une partie de la gauche. Les préfets du secrétariat général de la Place Beauvau pensent ainsi pouvoir écrire que: «Très majoritairement légaliste, la population a soutenu la position du gouvernement, sou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 14 nov 2013 à 10:07

    A QUAND, le vrai dégraissage du super mammouth, Élus/Sénat de tous bords, Copains et Foncs...le tout en sur-effectif de 50% au regard de la moyenne de l'UE ?...Si d’autres le font à prestations égales, POURQUOI PAS NOUS ???...Ne serait ce que 10% pour commencer, cela donnerait un signale fort, et un regain de confiance…Il est Gd temps, ça gronde dans les chaumières et ça va mal finir. Enfant entends tu la bête de Guillotin qui gronde et tire sur ses chaînes, du fonds de son corridor ???...