Immigration : le retour du laxisme ?

le
0
Le ministère de l'Intérieur estime que, lors du quinquennat précédent, les chiffres des expulsions ont été artificiellement gonflés.
Le ministère de l'Intérieur estime que, lors du quinquennat précédent, les chiffres des expulsions ont été artificiellement gonflés.

Avant la fin du mois, Manuel Valls présentera un bilan de sa politique d'immigration. Mais le débat est déjà ouvert avec les révélations jeudi matin par Le Figaro de chiffres issus du logiciel de la police aux frontières. Car, selon le quotidien, en matière de lutte contre les sans-papiers, le gouvernement aurait nettement levé le pied par rapport à 2012. "Régularisation en hausse, expulsions en baisse", titre le quotidien qui souligne que les éloignements forcés seraient passés de 1 850 en moyenne chaque mois en 2012, à 1 750 en 2013, soit un écart annuel d'un millier. Des chiffres que conteste le ministère de l'Intérieur : selon lui, quelque 21 000 étrangers en situation irrégulière ont été visés par un "éloignement contraint" en 2013. "Le chiffre des retours dits contraints en métropole en 2013 sera supérieur au chiffre constaté en 2007, 2008, 2009, 2010, 2011", souligne le communiqué du ministère. Une bataille de chiffres qui, selon le ministère, tient à la manipulation du cabinet précédent : en 2012, le nombre total des expulsions avait atteint un record de plus de 36 000. Toutefois, ce chiffre englobait les "éloignements contraints" et les "éloignements aidés" essentiellement de Roms roumains et bulgares. "Les statistiques de l'éloignement entre 2008 et 2012 ont été artificiellement gonflées - dans le cadre de la politique du chiffre - notamment par la prise en compte du retour subventionné de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant