Immigration : l'UMP veut réformer le droit du sol

le
5
Immigration : l'UMP veut réformer le droit du sol
Immigration : l'UMP veut réformer le droit du sol

Alors que l'affaire Leonarda continue de secouer la majorité, le président de l'UMP Jean-François Copé a annoncé ce mardi «son plan pour une nouvelle politique de l'immigration». Ce texte, voué à «apporter une solution» à la fois à «la montée des tensions communautaristes gravissimes» et à celle «de l'extrême droite», a été approuvé «à l'unanimité» selon lui par le comité politique du parti. Sa priorité : réformer le droit du sol en durcissant les conditions d'acquisition de la nationalité française pour les enfants nés en France de parents étrangers.

«Il ne s'agit pas de remettre en cause le droit du sol. Mais quand on est né en France de parents étrangers en situation irrégulière, on n'a pas vocation à y rester et il n'est pas possible d'obtenir la nationalité française. Les enfants nés de parents étrangers en situation régulière ne peuvent pas obtenir la nationalité française de manière automatique. Ils doivent en faire la demande», a déclaré le chef de l'opposition. Cette question fera l'objet d'une «convention de l'UMP d'ici à la fin de l'année qui sera suivie, juste après, d'une proposition de loi», a-t-il ajouté.

Le «nouveau modèle» de l'immigration proposé par l'UMP repose sur «quatre piliers», a-t-il expliqué. Une réorganisation de Schengen d'abord, consistant à «en exclure les pays ne contrôlant pas leurs frontières», une lutte «sans faille contre l'immigration illégale», «la suppression de l'AME (Aide médicale d'Etat) sauf cas d'urgence ou de la CMU (Couverture maladie universelle)» et «l'assimilation de ceux qui sont en France, en luttant pour la laïcité et contre le communautarisme».

«Il n'y a pas de caractère automatique dans l'acquisition de la nationalité

Le président de l'UMP voudrait mettre fin à une loi qui permettrait aux «enfants nés de parents étrangers en situation régulière» d'«obtenir la nationalité française de manière ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5062559 le mardi 22 oct 2013 à 19:45

    Effectivement, il leur en faut du temps pour penser et populariser des mesures tout a fait normales. On voit très clairement que c'est bien ou l'imbécilité ou le clientélisme qui les ont empêché de proner ce genre de mesures auparavant. C'est endisant la vérité et en pronant de vrais réformes que les hommes politiques redeviendront crédibles. Hollandouille sera t-il le dernier grands menteurs politiciens ?

  • M4426670 le mardi 22 oct 2013 à 18:09

    Sinon, c'est repartit pour une usine à gaz, à nos frais....

  • M4426670 le mardi 22 oct 2013 à 18:09

    Ca y est, il se réveille.... A la bonne heur! Il reste du chemin à faire: fin du droit du sol, pour faire simple et efficace!

  • frk987 le mardi 22 oct 2013 à 17:59

    Ah quand même, le réveil, n'importe quelle bonne femme enceinte accouche sur le territoire français et voilà un français de plus. Dans le délire, on est le seul pays du monde à appliquer des âneries pareilles. Puis ensuite le gamin étant français, les parents le deviennent, puis par le biais du regroupement familial les grands parents le deviennent, puis les frères, les sœurs .....les cousins, les oncles....enfin TOUTE l'AFRIQUE !!!!

  • lsleleu le mardi 22 oct 2013 à 16:55

    Ca fait bien longtemps que je pense qu’un couple étrangers en situation irrégulière, qui a un enfant en France, cet enfant ne doit pas être Français !