Immersion dans une "soirée cartable" à Rennes

le
0
Place des Lices, dans le centre-ville de Rennes, le vendredi 17 octobre.
Place des Lices, dans le centre-ville de Rennes, le vendredi 17 octobre.

Ils sont onze. Sacs à dos vissés sur les épaules, Thomas* et ses amis montent les escaliers du métro qui mènent à la place Sainte-Anne dans le centre-ville de Rennes. Ils rient fort, parlent fort et leurs yeux sont largement imbibés d'alcool. Ils ne s'en cachent pas. "La vodka commence à me mettre bien cher", rigole le jeune homme de 17 ans. Ce vendredi soir, veille de vacances scolaires, c'est "soirée cartable" - un phénomène né il y a quelques années pour fêter le dernier jour de classe.En haut des marches, huit policiers municipaux sont là pour les accueillir. "Bonsoir, merci d'ouvrir vos sacs. Nous devons confisquer toute bouteille d'alcool qui s'y trouve", presse un agent. Nos onze jeunes s'exécutent sans broncher. Au début du moins. Une, deux, trois, quatre bouteilles de vodka et de whisky sortiront de leurs sacs à dos. Direction, le conteneur à verre placé à quelques mètres de là."Petits malins"La conversation qui s'engage entre les policiers et le groupe d'amis est surréaliste. "J'ai perdu 20 euros là, ça ne se fait pas", peste Thomas. Pour lui et ses camarades, la soirée est gâchée parce qu'ils ne pourront pas continuer à boire. Ils n'écoutent pas les policiers qui tentent de leur expliquer les raisons de la confiscation. Ces derniers précisent bien que ce n'est pas une sanction, juste de la prévention. Mais ils parlent à un mur. "C'est trop des cons", conclut Thomas qui coupe l'échange et s'en va. "Ce genre de cas est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant